La Technique de « la Bille qui Brille » que chaque parent devrait connaître

par | Enfants, Outils | 33 commentaires

Valoriser son enfant, l’aider à acquérir davantage d’estime de soi et de confiance en soi ? Plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ?!

Car c’est inévitable. Nos enfants nous exaspèrent de temps à autre. Ils mettent notre patience à rude épreuve et on se désespère d’être à bout de nerf, à bout de souffle, à bout de tout !

On est en colère contre eux, de nous énerver tant. Et on est en colère contre nous, d’être autant en colère après eux !

Le serpent se mord la queue… et une spirale négative s’enclenche. Elle peut vous mener à des cris et des crises de nerf : les vôtres et celles de vos enfants.

Vous pouvez alors vous surprendre à ne voir plus que le négatif de votre enfant ainsi qu’à prononcer des phrases aussi cruelles qu’injustes :

  • « tu n’es jamais prêt à l’heure »
  • « tu ne ranges jamais ta chambre »
  • « je dois toujours te répéter les choses »
  • « tu as encore oublié de mettre tes vêtements dans la corbeille de linge sale »
  • « tu n’as pas fait tes devoirs, je parie ? Comme d’habitude ! ».

Aïe ! Ouille ! Stop !

Dites « NON » aux Généralisations !

⭐ Elles sont blessantes et surtout fausses ! Si votre enfant n’a pas rangé sa chambre, comme vous le lui avez demandé, cela ne signifie pas qu’il ne l’a jamais rangée, ni même qu’il ne la rangera jamais.

Attention aux : « jamais », « toujours », « encore », « comme d’habitude » qui catégorisent votre enfant.

Lui reprocher qu’il n’ait pas rangé sa chambre : oui. Lui re-demander de le faire : oui. Lui signifier qu’avoir à le répéter vous agace : oui.

Mais lui reprocher qu’il ne range jamais sa chambre : non.

Votre enfant est imparfait, c’est indéniable ! Tout comme vous ! Inutile donc d’en rajouter et de se culpabiliser les uns les autres.

« Seul l’amour peut rendre les humains parfaits. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Remarquer, Féliciter et Valoriser son Enfant !

⭐ Vous trouvez votre enfant pénible, voire insupportable parfois ? Cela vous rend triste et même en colère d’éprouver cela ? C’est humain, et il n’y aucune honte à avoir. Peut-être est-il simplement temps de changer de regard sur votre enfant ?

Ma bonne fée à moi s’appelle Jeanne Siaud-Facchin ! Et dans son livre Tout est là, Juste là, elle préconise dans ce type de situation de « remarquer, féliciter et valoriser [son enfant]. Le plus possible, le plus souvent ». C’est sa baguette magique pour inverser la tendance.

J’appelle cela la parentalité bienveillante ou parentalité positive : nous reconnecter à notre petite flamme intérieure de parent qui aime et cherche à valoriser son enfant car il veut son bien. Et l’on revient aux fondamentaux qui consistent à soutenir, encourager et respecter son enfant dans ses apprentissages, sans le culpabiliser ou le brutaliser par des jugements hâtifs qui détériorent la confiance en soi (la vôtre et la sienne !).

La Technique de « la Bille qui Brille »

⭐ Inspirée de l’ouvrage précédemment cité, c’est une technique que devrait connaître tous les parents.

1) Matériel :

  • un pot ou un bocal en verre transparent
  • des billes translucides et colorées

2) L’idée :

  • Remarquer
  • Féliciter
  • Valoriser

3) En pratique :

  • Surprendre votre enfant à bien faire, à briller
  • Mettez une bille dans le bocal
  • Exprimer à voix haute votre fierté, votre satisfaction, votre joie
  • Remercier votre enfant

4) Les Effets : Focus sur le Positif !

  • l’enfant entend le tintement de la bille, la voit briller dans le bocal et entend vos paroles valorisantes
  • son cerveau sécrète de l’endorphine, hormone du plaisir
  • l’enfant aura envie de reproduire l’expérience pour une nouvelle dose de plaisir
  • l’enfant et vous voyez le niveau des billes monter et vous mesurez concrètement ensemble la satisfaction partagée
  • le regard s’inverse pour renforcer positivement votre relation et la tourner vers le positif et la confiance réciproque, plutôt que vers le manque (c’est l’histoire du verre à moitié pleine t du verre à moitié vide) !
  • Le bocal étant visible de tous, on vous interrogera peut-être à propos des billes. Ce sera l’occasion de partager votre fierté et celle de votre enfant, renforçant ainsi votre confiance en vous et celle de votre enfant, à travers le regard des autres.

5) Les Erreurs à ne pas Commettre.

  • Attention à valoriser chaque petite victoire, même si tout n’est pas parfait
  • Ne pas tomber dans le « c’est bien… MAIS… » qui casse toute la dynamique. Le « mais » fera sécréter du cortisol par le cerveau, l’hormone du stress, déjouant ainsi tous les bénéfices du compliment qui précède. Si vous avez un reproche à faire ; dissociez-le dans le temps de vos félicitations.
  • Faites cette expérience sur un temps limité car cela demande de l’énergie et de l’attention ; l’idée est de redynamiser positivement la relation et non de jeter des billes dans un bocal, machinalement, toute sa vie !

 

Cette technique est simple et rapide à mettre en place à la maison. Croyez-moi, elle changera complètement votre regard sur votre enfant, et votre relation !

Bien sûr, cela ne rendra pas votre enfant parfait. Cela ne vous rendra pas parfait(e) non plus ! Et c’est parfait ainsi !

« Ma vie est parfaite même quand elle ne l’est pas. »

Ellen DeGeneres

⭐ J’espère que cette technique de « la Bille qui Brille », inspirée de Tout est là, juste là de Jeanne Siaud-Facchin vous inspirera à remplir un bocal et faire briller votre enfant !

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette technique pour valoriser son enfant, en commentaire ! Et partagez vos techniques à vous pour encourager et valoriser vos enfants au quotidien.

Voici un petit résumée visuel si vous voulez partager sur les réseaux sociaux 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Articles similaires

VOTRE AUTEURE

Bonjour et bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : vous libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui vous empêche d’être heureux en famille, vous permettre enfin de vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête.

En écrivant des articles qui placeront votre bien-être en haut de la liste des priorités. Et en vous livrant les clés indispensables pour prendre soin de vous durablement.

Valentine Magnée

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE

Débutez votre cycle de 7 méditations guidées offertes

ARTICLES POPULAIRES

33 Commentaires

  1. Shirley

    Super idée!!! J’ai tenté les stickers, mais ça n’a certainement pas le même impacte que les billes. Je vais essayer de me procurer le matériel (x3) pour mes enfants. Petit question, est-ce qu’il est nécessaire de mettre en place avec tous les enfants de la fratrie en même temps ou est-ce que faire l’expérience chacun leur tour est une possibilité?

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Shirley, bonne question ! D’après moi, chacun est libre de s’approprier l’outil comme bon lui convient. Les 3 en simultané, pourquoi pas ?! Chacun à son tout ? Un pot commun, pourquoi pas non plus ? L’objectif serait sans doute différent. Mais ce n’est pas un problème. On peut aussi tout à fait imaginer que ce soit l’enfant qui mette les billes lorsqu’il se sent fier de lui-même. A toi de voir la place que tu souhaites accorder à cette technique en fonction de tes besoins et ceux de tes enfants 🙂

      Réponse
  2. pierrefavrebocquet

    ” Nos enfants nous exaspèrent … Ils mettent notre patience à rude épreuve … ” non pas du tout! (je suis d’une hypocrisie sans nom!!!!) Oui il nous mettent parfois à bout, et ça fait mal quand on s’en aperçoit. L’autre fois je me suis surpris à lui dire “tu es un idiot!”… Bref tout ça pour dire qu’on est pas parfait, que eux non plus, et que l’on a tous à faire des efforts!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Et oui, même avec la meilleure intention du monde, nous sommes parfois nous aussi submergés par des émotions désagréables qui nous font réagir exactement comme nous ne voudrions pas… Alors valorisons aussi le reste 🙂 Les moments où nos enfants nous comblent de gratitude, et les moments où nous sommes fiers d’être les parents que nous sommes 😉

      Réponse
      • pierrefavrebocquet

        Un grand OUUIIII! Nous sommes fier d’eux, nous les aimons, nous ne pourrions plus ne pas les avoir eu.

        Réponse
  3. Anne-Christine de CheminsdeNaissance.com

    Merci Valentine pour cette technique. Je vais essayer avec mes garçons. En plus d’être valorisant, cela peut être très beau et remettre un peu de beau dans notre vie, cela n’a pas de prix !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci Anne-Chrisitine pour ce point de vue. Effectivement, c’est une technique gratifiante par son esthétique également.

      Réponse
  4. Florence

    coucou Valentine, ton article tombe bien car je me pose une question avec mon 4ème…Je l’encourage et le félicite il a un bocal en verre où il collectionne ses succès. Seulement voilà, j’ai toujours cru qu’il ne comprenait pas bien ses devoirs, j’utilisais et il abusait de ma patience, mais …Je pensais avec bienveillance qu’il était dans la difficulté. Or, hier je me suis rendue compte qu’à force de décortiquer ses devoirs, il me les faisait faire à sa place. Je l’accompagne avec plus de bienveillance que mes 3 premiers où j’étais plus exigeante et j’ai juste l’impression que je me plante. Pas facile pour moi en ce moment.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Florence,
      Bonjour Florence. Je te suggère d’en parler avec lui. Peut-être peux-tu simplement lui dire ce que tu ressens (en commençant ta phrase par “je” ; par ex : “en ce moment, je me sens en difficulté car c’est important pour moi que tu puisses grandir en étant autonome et j’ai parfois l’impression quand je t’aide à faire tes devoirs, que je les fais à ta place. Ça me fait peur car j’ai l’impression que ce n’est pas la bonne manière de t’accompagner.”) Puis peut-être lui demander ce qu’il ressent lui ? Et lui demander comment tu peux l’aider ? Également, si tu as des éléments importants en tête, lui expliquer comment il pourrait t’aider et lui demander s’il est d’accord. Qu’en penses-tu ?

      Réponse
  5. Vie QuatreSixQuatre

    Mais quelle bonne idée ! Mon fils est adulte, maintenant, j’aurais aimée la connaître plus tôt, cette technique. Je partage dans mon fil Facebook pour les amis qui ont des petits.

    Réponse
  6. Johanna Andria

    Coucou Valentine, j’élargirais bien cette technique aux adultes ou à mes grands ados. En effet, en grandissant nous ne prenons pas suffisamment le temps de célébrer et valoriser nos petites victoires. Adopter volontairement ce rituel de la petite bille à chaque petite chose dont nous sommes fières peut-être très encourageant. Je trouve que l’acte est encore plus puissant quand c’est nous-mêmes qui le posons. Cela permet d’imprimer pleinement notre expérience positive : il y a le geste, le son de la bille, l’image du bocal qui se remplit…Top !😊

    Réponse
  7. Johanna Andria

    Coucou Valentine, je remets le commentaire car je crois qu’il n’est pas passé. En gros, je voulais dire que cette technique pourrait être aussi formidable pour des adultes et de grands ados. Nous avons en effet tendance à oublier de célébrer et valoriser nos petites victoires. Ce serait chouette de décider volontairement de remplir notre bocal de petites billes. Le faire -soi-même permettrait d’imprimer durablement chaque expérience positive. allier le geste, le bruit de la bille, la vision du bocal qui se remplit, je trouve que c’est très puissant comme rituel. Top !😊

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Johanna ! Absolument d’accord. J’ai restitué la technique telle qu’elle est proposée par Jeanne Siaud-Facchin avec l’idée que, justement, chacun puisse se la réapproprier. Contente que tu aies déjà trouvé comment adapter ça à ta vie à toi 😉

      Réponse
  8. monagendabienetre

    Merci Valentine pour cette astuce, l’aspect sensoriel est super (visuel, bruit, touché) et sympa et ta proposition que ça soit l’enfant lui même qui mette la bille est super interessante pour prendre conscience de ses propres émotions. Perso je me fais une petite respiration quand je me rends compte que je m’énerve trop et que du coup cela n’est pas du tout constructif 🙂 . Belle journée.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Ah la respiration ! Aucun doute c’est une clé redoutable pour s’apaiser, prendre le temps de se connecter à ses ressentis, et éviter de réagir impulsivement. Contente que l’aspect sensoriel de la technique proposée te plaise 😉

      Réponse
    • Manon

      Belle idée que je vais essayer de mettre en place à la maison! MERCI pour cet article.

      Réponse
  9. Laura

    Merci pour cet article ! 🙂 Je en suis pas encore maman, mais j’aurais aimé avoir mon bocal étant petite !! Je rejoins Johanna en ce qui concerne l’adaptation de la méthode aux plus grands…. Tu crois que je pourrais faire pareil avec mon chéri pour le féliciter quand il range ou fait le ménage ? x)

    Réponse
  10. Aurélie Betsch

    Ton article est très intéressant et je suis certaine que mes enfants seraient à fond avec cette technique. Cependant, je suis toujours tiraillée car j’ai lu de nombreuses fois dans des articles concernant l’éducation positive qu’il était profitable de laisser le système de punitions, mais aussi de récompenses pour que l’enfant fasse les choses pour lui, pour grandir et s’épanouir et non pas pour nous faire plaisir. Je serai curieuse de savoir comment tu résouds ce dilemme tout en mettant en place ce super bocal à billes qui brillent :).

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Aurélie. A mon sens, il est important d’aider nos enfants à grandir en leur montrant que nous sommes fiers d’eux ET en leur apprenant d’être fiers d’eux-même. Selon la personnalité de nos enfants, peut-être pouvons-nous choisir d’adapter cette technique dans un sens ou l’autre, afin de les aider sur ce qui est le plus difficile pour eux. Une autre alternative possible : avoir deux types de billes (par exemple billes chinoises et billes classiques), une pour nous quand nous souhaitons complimenter ou remercier notre enfant ; une pour lui/elle quand il se sent heureux et satisfait de ce qu’il vient de faire. Qu’en penses-tu ?

      Réponse
  11. Martin

    joli rituel qui permet de concrétiser un changement d’attitude mental !
    Il va certainement sauver des milliers d’enfants et va les guider vers l’estime de soi saine. Merci à toi !

    Réponse
  12. Stephane - immostart

    A essayer en effet, j espère aussi que mes enfants ne tomberont pas dans l’attitude si je ne reçois pas de bille alors je ne le fais pas ;-0

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Stéphane. Je pense que si l’on explique bien à ses enfants les règles du jeu, il n’y aura pas de chantage. Il ne s’agit pas d’une récompense à proprement parler ; plutôt d’un souhait commun de remettre de la lumière sur ce qui mérite de l’être (et éviter de ne se concentrer que sur les problèmes).

      Réponse
  13. blogtrico451885847

    Bonjour Valentine, yesss pour pour ton article.
    Je reviens sur la partie de ton article concernant le «jamais », « toujours », « encore », « comme d’habitude ».
    J’en n’ai ma fois bien conscience depuis bien longtemps mais parfois les mots sortaient quand même. c’est un travail qui mes du temps à mettre en place.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Absolument ! En prendre conscience est un premier pas ; reformuler lorsqu’on se rend compte qu’on le dit est un deuxième ; puis accepter que cela prenne du temps de se déconditionner de ces petits mots qui ont un énorme impact ! Dans la relation de couple, c’est aussi important 😉

      Réponse
  14. Jonathan

    Bonne idée, je vais essayer 👍
    Jonathan

    Réponse
  15. Johann

    C’est une très belle pratique qui aide aussi bien l’enfant et nous en tant que parent à être plus attentif dans la manière d’aider son enfant à prendre confiance en lui. Cela nous amène aussi à gagner en bienveillance, d’autant plus que les retours positifs sont très importants, pour les petits comme pour les moins grands.

    A consommer sans modération !

    Très bonne journée et merci de nous avoir partager ce petit bijou de positivisme
    Johann

    Réponse
  16. Dejardin Anne

    Bonjour Valentine, penses-tu que cette technique puisse être expérimentée par une grand-mère, même si l’éducation n’est plus de son ressort ?
    J’ai lu que le temps que passait un grand-parent avec l’enfant, un temps de partage et d’observation du petit, augmentait la confiance en soi de ce dernier ? Qu’en penses-tu ?

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Anne. Si c’est en accord avec les parents, cela me semble tout à fait possible de le mettre en place en tant que grand-mère 🙂 Quant à la confiance en soi des enfants, elle augmente à mon sens avec l’intérêt sincère et l’attention bienveillante de tout adulte soucieux d’accompagner l’enfant à s’épanouir et grandir !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.

Pin It on Pinterest