Sélectionner une page

3 Habitudes Incontournables des Parents Zen

par | Développement personnel, Outils, Parents | 27 commentaires

« Parents Zen… » : vous cliquez sur la playlist !

Et immédiatement, vous êtes transporté…

… vous l’entendez déjà…

… le subtil clapotis des vagues et vous la sentez…

… cette brise légère sur la plage de sable chaud…

… vous êtes étonnamment calme et vous respirez respirez…

… tranquillement, avec une profonde quiétude…

… une agréable sérénité

!!! BANG !!!

Votre ado vient de  fermer dégonder la porte de sa chambre.

Votre petit dernier vient de faire irruption dans la pièce pour vous réclamer de jouer avec lui.

Et vous pensiez avoir le temps pour cette pause Zen mais…

… le repas n’est pas prêt
une marre de jouets inonde le sol du salon
vous n’avez pas encore rempli la déclaration des impôts (demain, ce sera trop tard)
le téléphone sonne avec insistance
votre conjoint(e) est absent(e) ce soir…

Ahhhh !

Mais comment font les Parents Zen ? Et est-ce que ça existe d’abord ?!!

Question très légitime.

Car être Zen, c’est comme être Heureux, ça n’est jamais pleinement acquis !

Alors bien-sûr que vous êtes capable d’être Zen

Bien sûr que vous pouvez même aspirer à l’être davantage dans les moments terriblement irritants où vous vous sentez dépassés, en colère, submergés… Ces moments où vous pensez être une mauvaise mère ou un mauvais père.

Dans cet autre article, je vous parle de l’importance de mettre en place des Rituels dans sa vie afin d’établir une discipline du Bonheur et de la Zénitude.

Il est grand temps à présent de s’intéresser aux 3 Habitudes Incontournables des Parents Zen.

Parents Zen, Habitude #1 : Paix Intérieure

Connaissez vous la pensée hawaïenne « Ho’oponopono » ?

Elle repose sur 4 pensées très simples pour rejoindre une plus grande Paix Intérieure. Indispensable à la panoplie des Parents Zen.

Je vous offre les 4 phrases-clé de la méthode Ho’oponopono. A exprimer à voix haute et/ou dans votre tête, selon ce qui est le plus confortable pour vous.

Photo réalisée par Y-Lan du blog Lettering créatif

1) Je suis désolé(e)

Vous vous surprenez parfois à crier sur vos enfants ? Pourtant vous détestez ça et vous vous en voulez terriblement ?

Essayez, lorsque l’émotion sera redescendue pour vous, comme pour eux, de vous excuser :

  • auprès de vos enfants : « Je suis désolé(e) d’avoir crier. Je n’aime pas du tout quand je crie. J’étais très en colère parce que j’ai répété 6 fois la même chose sans que vous m’écoutiez, mais je n’aurais pas dû crier. »
  • auprès de vous : « Je suis désolé(e) d’avoir crier. Je me déteste lorsque je réagis comme ça. Cela me culpabilise et j’ai l’impression de ne pas être un bon père/une bonne mère. Je suis vraiment désolée »

Appliquée régulièrement aux situations de votre quotidien, cette petite phrase peut tout changer. Surtout si elle débouche sur la suivante.

2) Pardonne-moi

Après vous être excusé(e), vous pouvez demander pardon.

  • A votre conjoint(e) par exemple si vous l’avez blessé(e) : « [Je suis désolée de…] Je te demande pardon de t’avoir fait de la peine. »

Et éviter absolument les justifications. Soyez sincère dans vos excuses et dans votre demande de pardon.

  • Demandez vous pardon : « Pardonne-moi [votre prénom] de m’être comportée ainsi. Ce n’était pas respectueux, ni envers [nom du conjoint] ni envers moi-même et je regrette profondément de m’être exprimé(e) ainsi »

Ces deux premières étapes vont souvent de pair et lorsqu’elles sont assumées, elles permettent d’arriver à deux étapes plus agréables.

3) Merci

Remercier. Exprimer votre gratitude.

  • Envers la situation que vous venez de traverser et qui n’a peut-être pas été agréable, mais vous a permis de grandir et d’évoluer. La preuve : vous êtes en train de faire tout ce chemin de pardon, de gratitude et d’amour sur la situation. C’est une chance immense !
  • Envers vos enfants, votre partenaire qui vous ont permis de grandir et de remettre en question vos certitudes et vos réactions, à travers la situation vécue.
  • Envers vous-même. Vous êtes formidable quand vous dépassez vos a priori et que vous travaillez sur vous-même. Pour devenir une meilleure version de vous même !

C’est extrêmement puissant, vous verrez, d’arriver jusque là. Et encore davantage avec la dernière phrase qui éclaire l’ensemble du processus.

4) Je t’aime

Dites Je t’aime :

  • aux autres : parce que même si vous venez de traverser un moment pénible :
  1. vous en êtes sincèrement désolé(e)
  2. et vous espérez que la personne vous pardonnera et que vous vous pardonnerez vous-même.
  3. enfin, vous êtes reconnaissant envers cette personne et envers vous-même de remettre en cause vos certitudes.
  4. Et ce n’est possible que parce que vous aimez cette personne ; vous l’aimez dans le sens que même si la situation ne va pas, vous voulez le meilleur pour elle, vous lui souhaitez d’être heureux(se) parce que vous reconnaissez qu’il/elle le mérite
  • Haha, et le meilleur pour la fin : vous dire que vous vous aimez, vous !!

Ça peut être très déstabilisant pour vous si vous n’en avez pas l’habitude mais vous le méritez autant que les autres.

Vous dire que vous vous aimez régulièrement, même si vous êtes imparfait(e) renforcera votre estime de vous-même.

Un secret incontournable des Parents Zen.

Voulez-vous tester cette technique ? La pensée Ho’oponopono.

Cette méditation vous y aidera ! Il y en a pour 10 minutes et je vous assure que c’est du temps gagné en sérénité et calme olympien sur le reste de votre journée.

Consultez cet article où je vous parle de la Méditation et comment apprendre à la pratiquer. Je suis convaincue qu’elle est un outil-clé des Parents Zen !

Après vous avoir livré une technique puissante pour être davantage en Paix avec vous-même et votre entourage, je vous propose à présent de parler d’un nouvelle Habitude incontournable des Parents Zen : Créer des Moments de Calme.

Parents Zen, Habitude #2 : Instants calmes

A parents calmes, enfants calmes !

A enfants calmes, parents calmes !

Alors, insufflez du calme pour générer une spirale zen positive.

N’oubliez pas que vous êtes le modèle dont s’inspire vos enfants. Vous ne pouvez pas leur demander ce dont vous êtes incapable vous-même. Ils vous admirent pour ce que vous faites et ce que vous dites.

D’où l’importance d’être exemplaire en matière de Calme, si vous attendez de vos enfants qu’ils le soient un minimum.

Pourtant, devant vos enfants parfois fatigués et agités, vous vous demandez comment remplacer le stress et l’impatience par une attitude zen ?

Je comprends !

Le calme est fragile et cela demande des efforts de l’entretenir au quotidien.

Je vous propose par exemple ces 2 astuces

Parents Zen, 2 astuces pour des Instants Calmes

1. Créer une bulle de calme

Façonner votre bulle de calme familiale, loin des sollicitations extérieures, de l’agitation de médiatique et du stress est une priorité absolue.

Aujourd’hui, vous et vos enfants êtes plongés dans une frénésie quotidienne qui est épuisante physiquement et nerveusement.

Coupez tout !

Et ménagez-vous des espaces-temps sans téléphone, sans ordinateur, sans télé, sans radio.

Appréciez simplement d’être seul(e) ou bien d’être en famille, tous ensemble, dans le Calme.

Les Parents Zen n’attendent pas que le calme finisse peut-être un jour par arriver. Les Parents Zen aménagent ces Instants de Calmes nécessaires au bien-être de chacun.

Si cet article vous inspire, vous aimerez probablement celui-ci également où je vous parle de mon rapport aux écrans, au temps et à la zénitude.

Essayez et vous verrez à quel point vous deviendrez serein(e) en étant coupé(e) quelques minutes, quelques heures, quelques jours, de vos écrans et du reste du monde.

Simplement dans l’instant présent. Dans le partage avec votre famille et dans un lien d’introspection différent de d’habitude.

L’occasion rêvée de mettre en place des activités calmes pour Parents Zen et Enfants Zen !

2. Planifier tous les jours au moins une Activité Calme :

Seul(e), avec vos enfants, avec votre conjoint(e).

Par exemple :

  • Dessiner, colorier, en écoutant une musique douce et apaisante
  • Vous occuper de votre jardin Zen (sable, encens, bougies, petite plante verte ou bonzai) : il est tout à fait possible de fabriquer votre jardin zen vous-même.
  • Lire seul(s) ou ensemble
  • Arroser les plantes et leur parler
  • Pratiquer la Gratitude en famille, par exemple avec la technique du collier de perle
  • Faire du Yoga ou une autre technique active de relaxation
  • Écouter le son des bols tibétains
  • Pratiquer le Lettering Créatif

Vous pouvez pratiquer ces activités à n’importe quel moment de la journée, pas nécessairement le soir.

Et ces moments peuvent être une opportunité pour Communiquer sur votre journée, vos ressentis, vos projets, vos envies.

Parents Zen, Habitude #3 : Communiquer

A mon sens, le dernier Pilier Incontournable des Parents Zen réside dans leur façon de communiquer.

Prenez l’habitude de communiquer régulièrement avec vos proches sur ce qui va bien et ce qui pourrait aller mieux.

Si le silence et le calme sont fondamentaux pour vous retrouver et apaiser votre mental, il est tout aussi important de vous habituer à exprimer librement vos émotions, vos ressentis et à les partager ouvertement en famille.

Cela apportera davantage de sérénité à chacun car il n’y aura pas de places aux secrets pesants et aux présomptions.

Mes 2 « trucs » pour Communiquer Calmement en Famille

1. Communiquer sur vos Émotions

Prenez le temps d’écouter ce qu’il se passe à l’intérieur de vous, régulièrement.

Écoutez les tempêtes que déclenchent vos colères, vos frustrations, le sentiment d’injustice ou d’incompréhension.

Écoutez la détresse dans laquelle peut vous plonger la tristesse, la déception, la frustration.

Écoutez vos peurs, vos doutes, vos craintes, votre appréhension, votre anxiété.

Et exprimez ces émotions quand vous le pouvez afin de vous en libérer autant que possible. Non pas pour le plaisir de la complainte. Simplement accueillir ce qui est.

Accueillir et peut-être identifier quel levier vous pouvez activer dans votre vie pour changer ce qui vous fait souffrir, si cela s’installe dans la durée.

Le propre de l’émotion est qu’elle est éphémère. Lorsqu’elle s’installe dans le temps, on parle d’état émotionnel à rééquilibrer. Mettre des mots est un excellent début !

Mais il n’y a pas que la colère, la tristesse ou la peur. Heureusement !

Célébrez chaque jour vos joies, aussi infimes soient-elles ! Cumulées et mises bout à bout, elles finiront par prendre toute la place et vous combler : la Vie est Belle !

Fêtez vos réussites, vos fiertés, vos progrès, vos victoires. Félicitez-vous !

Et embarquez toute votre Famille dans ces moments de Bonheur.

Nous avons parlé de l’importance des moments de silence et de calme. Mais les Parents Zen savent aussi profiter de la Vie.

S’épanouir dans la Joie d’un grand repas partagé, d’une musique festive, de sourires, de couleurs, de danse, de chants… de Vie !

Groovez en rythme !

2. Communiquer sans Violence

La Communication Non-Violente a le vent en poupe ces dernières années lorsque l’on parle de Parentalité et c’est tant mieux !

Elle peut réellement vous apporter plein d’outils extrêmement intéressants dans votre quotidien, surtout si vous aspirez à être des Parents Zen.

Dans l’immédiat, je vous conseille d’appliquer déjà l’un de ces fondements :

Parler au JE

C’est-à-dire vous adresser à vos proches en commençant vos phrases par « je » :

  • « Va ranger tes chaussures » deviendra « j’aimerais bien que tu ailles ranger tes chaussures »
  • « tu n’as pas vidé le lave-vaisselle » deviendra « j’aurais bien aimé que tu vides le lave-vaisselle »
  • « tu n’es jamais à la maison et tu me laisses tout gérer » deviendra « je me sens seule à la maison et j’aurais besoin que tu sois davantage présent(e) pour m’aider à gérer tout ce qu’il y a à faire »

Vous voyez la différence ?

Vous n’accusez pas, vous n’agressez pas, vous ne blâmez pas l’autre lorsque vous parlez au « je ».

Au contraire, vous parlez de vous, de ce que vous ressentez et de vos besoins.

Et cela change tout dans les relations avec votre Famille.

Faire cet effort c’est faire un pas vers plus de Zénitude, je vous l’assure !

Parents Zen : Tour d’Horizon

Changer vos habitudes peut peut-être vous sembler insurmontable tant vous vous sentez submergé(e) par le Poids des responsabilités ?

C’est Ok.

Prenez le temps de digérer cet article et notez ensuite une chose qui vous a plu et qui vous donne envie dans ce que nous avons énuméré

  1. Travailler sur votre paix intérieure avec la méthode Ho’oponopono ?
  2. Aménager des Instants calmes dans votre quotidien ?
  3. Changer votre façon de communiquer au sein de votre Famille ?

Choisissez une petite chose et appliquez-la au mieux dès aujourd’hui. Donnez-vous 30 jours, un mois, et constatez la différence.

Puis vous choisirez un autre élément. Et pas à pas, sans vous en rendre compte vous aurez révolutionné vos Habitudes et pourrez vous féliciter d’avoir rejoint le Gang des Parents Zen !!

J’en profite pour vous préciser que cet article participe à l’événement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » organisé par le blog Habitudes Zen d’Olivier Roland. Vous pouvez, si vous le souhaitez, y lire cet article complémentaire au mien qui parle des 7 habitudes pour être serein au quotidien

Mais avant cela, descendez en bas de cette page et dites moi en commentaire quelles sont vos Habitudes et vos Astuces à vous pour être des Parents Zen… ou le plus Zen possible en tous cas !

A très vite, et prenez soin de Vous les Parents en Équilibre !

VOTRE AUTEURE

Bonjour et bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : vous libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui vous empêche d’être heureux en famille, vous permettre enfin de vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête.

En écrivant des articles qui placeront votre bien-être en haut de la liste des priorités. Et en vous livrant les clés indispensables pour prendre soin de vous durablement.

Valentine Magnée

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE

Débutez votre cycle de 7 méditations guidées offertes

ARTICLES POPULAIRES

27 Commentaires

  1. Virginie - A nous l'hypnose

    Yes ! Mon passage préféré est sans nulle doute celui où tu parles des activités calmes… ça me parle bien ! Pour le reste, j’ai de la marge de progression, ah ah ! 😉

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Nous en avons tous… une belle marge de progression 🙂 Et c’est tant mieux

      Réponse
  2. Anne-Claire

    Merci Valentine pour ce moment zen de lecture. Je m’y retrouve bien dans ton article. A nous parents d’arrêter le temps de temps en temps avec nos enfants et de créer des moments zen. Pas plus tard qu’hier, nous avons passé une heure à discuter avec mon ado de choses et d’autres de la vie, une discussion profonde. Moment précieux à cultiver. Parlons avec nos enfants et notre entourage d’autres sujets que de la météo, des devoirs, des obligations ménagères… Ça fait du bieeeeen.
    Benne journée zen à toi

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Anne-Claire et merci pour ce partage. Et oui, ça fait du bien les vrais moments d’échange, sans être dans le speed ou sous la contrainte. Simplement s’accorder du temps : à soi et à ses proches 🙂

      Réponse
  3. Emmanuel

    Trois clés essentielles je retiens surtout les deux qui m’ont parlé les moments calmes et la communication
    Ces deux éléments peuvent tisser un filet dans l’espace relationnel qui évite les incompréhensions et les tensions
    Merci pour cet article riche

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Avec plaisir Emmanuel. Contente de voir que 2 de ces habitudes t’aient parlé. Pour sûr, elles permettent d’apaiser le quotidien familial lorsqu’elles sont intégrées par l’ensemble de la famille.

      Réponse
  4. Sonnya

    Merci Valentine pour cet article super sympa (comme d’habitude)! Je regrette que mon carnaval d’articles sur les rituels arrive un peu tard car tu as déjà écrit sur le sujet…
    Pour moi c’est une grande inspiration et me dire « Cela passera aussi ». Sinon, j’apprends à m’aimer quand j’autorise les jeux vidéos juste parce que j’ai besoin d’un peu de calme pour moi. Encore merci,

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Ne t’inquiète pas, il y a beaucoup d’autres rituels possibles 😉 J’écris justement en ce moment-même un mémoire sur les rituels du matin

      Réponse
      • sonnya

        Super! J’espère te lire pour mon carnaval! 😉

        Réponse
  5. Aurélie

    Merci Valentine,
    Encore un joli article, j’ai mon plan d’actions pour les semaines à venir 😉

    Réponse
  6. Carine

    Merci pour ce chouette article Valentine. Des conseils que j’essaye d’appliquer au quotidien… avec plus ou moins de réussite !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Une petite étape à la fois Carine ! 😉 Et beaucoup de bienveillance avec toi même

      Réponse
  7. Anne

    Les activités calmes me parlent bien, tellement faciles et difficiles à mettre en place …merci de nous le rappeler dans ce bel article

    Réponse
  8. Y-Lan Nguyen-The

    Très bel article qui rend zen. Justement, j’avais calligraphié en lettering les phrases du Ho’oponopono, histoire de les garder en mémoire (j’ai fait la même chose avec les 4 accords toltèques). Sinon, les moments zen pour moi, c’est quand je pratique mon lettering donc assez souvent 😉

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Y-Lan ! Veux-tu m’envoyer une photo des phrases que tu as réalisées afin que je les intègre à l’article ?! Ce serait l’occasion de donner de la visibilité à ton travail, toujours très beau.

      Réponse
  9. Pierre-Favre

    Merci pour ces conseils. Il me rappel hier. J’avais du mal à effectuer un travail, mes enfants étaient à coté de moi et se chamaillaient. J’ai perdu patience et me suis fâché (injustement). Un peu après je me suis calmé et suis allé les voir. Je leur ai expliqué pourquoi je me suis énervé et leur ai dis que je regrettai. Et puis je leur ai proposé de faire des choses ensembles.
    Ils étaient tout content… et moi aussi 🙂

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci Pierre pour ce témoignage. Comme quoi les étapes Ho’oponopono peuvent être en partie instinctives 🙂

      Réponse
  10. Caroline - mes recettes naturelles

    Très complet ton article. Je ne m’attendais pas à y trouver autant d’infos utiles. Et en même temps je me rends compte que je suis très très loin du profil du parent zen. Alors je retiens le parler “je”.
    Merci Valentine

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Caroline ! Il y a 1000 et 1 façon d’être zen et tu as peut-être tout plein d’habitudes qui y contribuent déjà. Ici je propose des pistes avancées pour ceux qui veulent progresser encore car il aspirent vraiment à davantage de calme dans leur vie familiale 😉

      Réponse
  11. Anne-Lise - Grandir en langues

    Merci pour ce bel article ! 🙂 J’ai remarqué une différence particulièrement sur 2 points : le fait de s’excuser et d’expliquer aux enfants ( et à nous aussi parfois) et celui de communiquer en disant je 😉 Le plus dur, c’est de tenir sur la durée et surtout d’y être particulièrement vigilant quand on est fatigué ou un peu plus sensible 🙂 Mais c’est clair que ça change tout 🙂

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Anne-Lise. Contente de lire que tu t’es déjà intéressée à deux des points évoqués. Il est certain que nous restons des parents parfaitement imparfaits 😉 et qu’il est normal que nous ne réagissions pas toujours impeccablement, nous même sous le coup de la fatigue ou de l’émotion. Nous restons des êtres humains et travailler à s’améliorer, chercher à être moins stressé(e)s et plus zen est déjà un excellent début !

      Réponse
  12. Matthieu

    Merci pour cet article Valentine.

    Tout comme les plusieurs autres commentaires, je retiens particulièrement le point du “je”.

    On a tendance à croire que ce qu’on pense est une vérité universelle, mais lorsqu’on demande quelque chose sans utiliser le “je”, on l’impose finalement plutôt que d’en faire la demande.

    Merci pour cet éclairage.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Matthieu et merci à toi. Effectivement, on pense trop souvent que l’autre devine ce que nous ressentons ou bien qu’il encaissera sans broncher reproche et jugement… Erreur ! Parler au “je” de ses propres sentiments et de ses besoins est sans doute l’une des clés fondamentale d’une communication apaisée dans un couple ou même avec ses enfants.

      Réponse
  13. Johann

    Coucou Valentine,

    J’ai beaucoup pris de plaisir à lire ton article sur les 3 habitudes des parents Zen.

    Je vais faire attention si j’utilise assez le “je” dans ma communication avec mes enfants.

    On m’avait déjà parlé en beaucoup de bien de Vice et Versa, je viens de le commander à l’instant le Blu-ray, histoire de se le regarder en famille, je suis sur que petits comme grands on va se régaler : )

    Très bonne journée
    Johann

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Johann et merci pour ton retour. C’est un dessin-animé qui a le mérite de parler des émotions et j’espère qu’il plaira à toute la famille. Belle journée à toi

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.