Sélectionner une page

Êtes-vous un(e) menteur(se) invétéré(e) ? Allez, avouez qu’un petit mensonge de temps en temps…

… Je vous entends vous offusquer d’une telle accusation. Preuve irréfutable que vous êtes bel et bien un(e) sacré(e) menteur(euse) !

On est tous des menteurs !! Arrêtez de nier !

J’ignore si vous mentez parfois à vos enfants. Mais ce qui est certain, c’est que vous vous mentez à vous même, un peu… souvent… beaucoup…

Oui, je sais vous n’aimez pas être traité de menteur(se) ! Moi non plus !

C’est pour ça que dans cet article, je vais vous dire la vérité, et rien que la vérité, sur vos mensonges préférés !!

Mensonge de Parents #1 :
« J’ai pas le Temps ! »

L’excuse classique !

Combien ? 41 fois par jour ?!

Mais il va falloir arrêter avec ce joli mensonge si vous continuez à lire ce blog !

Pourquoi ? Parce que ma mission à moi c’est de vous aider à être bien dans vos baskets ! Et pour être un Joyeux Équilibriste du quotidien dans votre vie hyper intense de Parents, pas de secret : vous devez prendre soin de vous.

Transformation du joli mensonge

Ok, je suis pas très sympa avec vous parce que vous avez vraiment l’impression de ne pas avoir le temps de prendre du temps pour vous. Il faut vous comprendre, avec tout ce qu’il y a à gérer au quotidien dans une vie de parent !

Mea culpa. J’avoue que je me sens parfois dépassée moi aussi.

Toutefois, il va une nouvelle fois falloir changer de regard sur cette situation.

Vous remarquerez que j’utilise ce conseil dans tous mes articles : changer de perspective. Parce que c’est hyper puissant ! Découvrez dans cet article ma théorie des lunettes ! (où comment changer de regard sur l’existence)

Changer de regard sur le temps dont vous disposez. En vous posant cette question : est-ce je n’ai pas le temps ? Ou est-ce que je n’ai pas pris le temps ?

Et cela revient à vous demander : à quoi est-ce que j’occupe mon temps ?!

L’exercice de la pizza

1- Sur une feuille, dessinez un grand rond. C’est votre pizza de temps. Tout le temps dont vous disposez, toutes ces tranches de vie que vous voulez croquer à pleines dents et dont vous voulez apprécier les saveurs !

2- A côté, vous allez dresser une liste de vos ingrédients, c’est à dire tout ce qu’il faut pour agrémenter une pizza deliziosa ! Vos besoins en somme !

Voici quelques suggestions de besoins qui me semblent fondamentaux :

  • manger et boire
  • respirer
  • dormir et vous reposer
  • avoir une activité physique
  • être en relation avec des gens que vous aimez
  • apprendre de nouvelles choses,
  • nourrir votre intelligence
  • être actif(ve), mettre vos compétences et votre corps au service de quelque chose
  • vous occuper des besoins de vos enfants
  • vous réaliser : accomplir ce qui fait sens pour vous

La liste s’adapte pour chaque personne. Ce sont seulement des propositions.

Certains préfèrent les 4 fromages et d’autres les 4 saisons !

3- Une fois votre liste d’ingrédients dressée, estimez les quantités. De combien de temps par jour, au minimum, avez-vous besoin pour chacun de vos besoins, afin de vous sentir épanoui(e) ?

Est-ce que les ingrédients peuvent agrémenter harmonieusement votre pizza ?!

4- Ajustez si besoin : origan, parmesan, roquette… !

Une question de choix et de priorités

En principe, si vous avez pris 5 minutes pour faire cet exercice, ça doit vous sauter aux yeux !!

Le temps, vous l’avez !

Oui vous pouvez vous accorder au moins 30 minutes de calme, de silence, de repos, juste pour vous, seul(e), chaque jour. Il suffit de le décider.

Décider fermement, là, maintenant, tout de suite que cela fait partie de vos besoins fondamentaux. Parce que dans 5 minutes, demain ou la semaine prochaine, ça sera trop tard ! La pizza sera moisie.

C’est maintenant que vous devez le décider : vous êtes une maman ou un papa qui mérite de mettre son bien-être au cœur de ses priorités.

Prendre du temps pour vous tous les jours est un besoin fondamental.

Vous respectez le fait que vos enfants aient parfois envie de jouer seuls, non ?! Alors respectez-vous aussi ! Aimez-vous ! Faites-vous du bien !!!

Mensonge de Parents #2 :
« Mais ça me fait du bien, ça me vide la tête ! »

Je vais être intraitable sur ce point là et peut-être me faire des ennemi(e)s !

Se faire du bien au sens de prendre soin de soi, ce n’est pas se caler devant une série ou une émission en se goinfrant de chocolat ou de chips ! Ce n’est pas non plus coucher les enfants, puis se réfugier sur les réseaux sociaux en sirotant un coca ou une bière. Non, non et non !

Ma compagne va se marrer en lisant ça !

Oui, je l’admets, je me mens aussi super souvent et le mensonge #2 version Netflix et chocolat noir aux fèves de cacao… aïe aïe, « mais ça me fait du bien, ça me vide la tête ! ». Mouais…

Quelle belle menteuse je fais parfois moi aussi… !

Allez accordons-nous une pause humour/chocolat !

Les écrans : coupez tout !!

Je suis essentiellement devant des écrans pour travailler. Ce qui représente déjà un temps conséquent.

A 18h, je coupe mon PC, à 19h30 (si je n’ai pas d’appels familiaux prévus) je coupe mon téléphone. Et petite précision : mon téléphone n’est pas connecté à internet.

Pour moi, c’est le minimum syndical pour s’accorder un temps de qualité en famille, sans distraction. Vivre dans un espace-temps léger et apaisant quelques heures par jour : juste moi, ma compagne, notre fille, notre maison et notre jardin. Et le reste, on le laisse de côté jusqu’au lendemain. Ça peut attendre.

Pause. Souffle. Calme.

La télé ? Je n’en ai pas. Depuis plus de 12 ans, je vis sans, et très bien sans ! S’il y a vraiment un objet qui peut vous faire gagner du temps, croyez moi, c’est la télé !

Donnez-la ! Vendez-la ! Débarrassez-vous en !

Trop de publicités, trop de programmes médiocres, trop de place dans votre salon et trop de temps perdu !

Vous avez quelques programmes favoris ? On parle d’émissions qui vous nourrissent intellectuellement, de séries auxquelles vous ne consacrez pas toutes vos soirées tellement vous êtes addict et qui vous abrutissent… Bonne nouvelle, aujourd’hui tout est disponible en replay, sur le web.

L’avantage : vous regardez à l’heure que vous voulez, en plusieurs fois si nécessaire, en vous coupant de la publicité (quand c’est possible) et en quantité raisonnable.

Bonne nouvelle : le soir, après avoir couché les enfants et rangé la cuisine, vous allez vous retrouver sans rien à faire !!! Je veux dire, aucune contrainte, aucune obligation. Libre de décider sur le moment si vous voulez lire, écrire, peindre, écouter de la musique, vous allonger sur un transat dans votre jardin, prendre une douche, méditer…

Je vous jure que c’est magique de boire une tisane à côté de la personne qu’on aime, en discutant. Ou en lisant un bouquin. Ou en partageant un jeu.

C’est apaisant en tant qu’individu, c’est apaisant pour le couple.

Système nerveux : passez en mode « repos » !

Si j’insiste sur l’importance de se déconnecter plusieurs heures par jour (et toute la nuit) de nos appareils, c’est que notre système nerveux en a besoin.

Voyez-le comme un simple bouton « ON/OFF » où ON serait le mode « alerte » et OFF le mode « repos ». Il n’existe pas d’entre d’eux.

A votre avis, votre bouton à vous est plus souvent sur ON ou OFF ?

Vu la frénésie du monde d’aujourd’hui, je vous l’affirme avec assurance : votre bouton est sur ON, quasi continuellement !

Et savez-vous qu’un très grand nombre de personnes restent sur ON même lorsqu’ils dorment ?

Vous arrive-t-il parfois de sentir que la nuit vous a éprouvé(e) ? Vous sentir absolument épuisé(e) lorsque vous vous levez le matin ?! Avoir l’impression d’un sommeil qui n’est ni profond, ni réparateur ?

Eh bien c’est exactement ce qui se passe lorsque le bouton est bloqué sur ON. Il est bloqué parce qu’on ne passe pas suffisamment souvent en mode « détente ». Il faut ré-huiler le mécanisme !

Ce qui vous maintient en mode « alerte » :

  • lire sur votre smartphone le soir, avant de dormir
  • être devant un écran dans les 2h précédant le sommeil
  • ruminer toutes les choses que vous avez à faire ou qui ne vont pas
  • ne pas prendre un temps de pause avant d’aller vous coucher

Ce qui vous aidera à vous mettre en mode « repos » (la liste est non exhaustive):

  • prendre une douche ou un bain chaud
  • vous faire un masque à l’argile
  • faire ou recevoir un massage
  • lire un livre
  • pratiquer une activité artistique
  • écrire
  • tenir un cahier de gratitude
  • méditer

Profitez du cycle de 7 méditations guidées gratuites que j’offre aux parents qui souhaitent se construire un jardin intérieur reposant et ressourçant. 15 minutes de pause à vous accorder pour trouver calme et confiance en vos ressources. Cliquez ici.

Évitez la pizza à l’ananas !

Je sais que certains aiment, mais franchement… ça serait comme faire une tartiflette à la prune ou une mousse au chocolat à l’olive, non ?!

Ce que je veux dire c’est que votre ananas, c’est à dire votre temps devant des séries qui vous vident la tête, ou votre carré (tablette?!) de chocolat, faites-en un dessert en bonus, une fois de temps en temps.

Ne les faites pas entrer dans les besoins fondamentaux. Ils n’ont rien à faire sur votre pizza !

Et notre mensonge : « Mais ça me fait du bien, ça me vide la tête ! » tombe tout seul…

Vous abrutir ou vous goinfrer vous donne l’illusion de bien-être mais ce sont seulement des distractions qui ne nourrissent ni votre corps, ni votre esprit. Une illusion éphémère.

Je vous encourage à chercher l’inverse : la vérité sur qui vous êtes, ancrée profondément au cœur de vous-même.

Mensonge de Parents #3 :
« Les trucs zen, c’est pas pour moi ! »

Intéressant comme argument…

Ça me fait penser à quelqu’un tiens…

« J’en veux pas. J’aime pas ! »

Vous avez reconnu votre enfant de 4 ans qui boude devant le sublissime gratin au chou-fleur que vous avez préparé avec amour ? Ou votre ado qui ne jure que par le McDo et boude vos légumes bio ?

Et qu’est-ce que vous répondez dans ces cas-là ?

« Je veux bien entendre que tu n’aimes pas. Mais goûte au moins ! »

Et c’est ainsi qu’hier soir, ma fille a fini par dégommé le gratin de chou-fleur après avoir tordu le nez dix minutes ! Victoire, ô victoire ! (c’est pas toujours aussi simple, je vous rassure!)

Vous aussi, parents, goûtez à la zen-attitude !

Comme pour votre enfant devant ses légumes, commencez par une petite bouchée du légume qui vous effraie le moins !

Beaucoup d’activités dites « zen » peuvent être très physiques.
Et à l’inverse beaucoup d’activités non répertoriées « zen » sont très relaxantes.

A vous de voir ce qui peut coller avec votre tempérament et vos envies.

Des exemples ?

Du Zen qui déménage :

  • faire du sport de pleine nature et la contempler
  • le yoga : il existe de nombreuses façons de le pratiquer et certaines sont extrêmement physiques. Il faut tenir des positions de gainage qui sollicitent vos muscles en profondeur.
  • les arts-martiaux : la connexion corps/esprit/respiration y est centrale.
  • l’auto-massage énergisant : c’est prendre soin de soi tout en demandant de l’engagement physique.
  • toute pratique sportive faisant appel à l’équilibre, la patience et la respiration.

Du Zen insoupçonné :

  • lire
  • écrire
  • écouter et jouer de la musique
  • cuisiner
  • chanter
  • dessiner
  • jardiner

Et pourquoi pas pratiquer la zen-attitude en famille ?

Chez nous, chaque maman a ses activités de prédilection avec notre fille.

Moi : j’adore colorier en écoutant de la musique. C’est un temps où nous sommes côte à côté, concentrées sur nos dessins et coloriages. On parle peu, on se sourit de temps en temps, on se félicite de la beauté de nos couleurs, on se prête les feutres, on s’offre parfois nos œuvres !

Ma compagne : jouer de la musique. Au piano ou à l’accordéon. Tour à tour, mère et filles jouent, chantent, dansent et rient. Juliette est très fière lorsqu’elle est autorisée à jouer de l’accordéon ou du piano et s’applique beaucoup à produire des musiques… très personnelles !!

Et voici beaucoup d’autres activités que nous aimons partager :

  • jardiner
  • cuisiner
  • lire et écouter des histoires
  • faire des cabanes
  • faire des massages ou des câlins

Ce sont des choses simples.

Des choses de la vie de tous les jours. Qu’il fait du bien de réapprendre à faire tous les jours, en conscience.

Un petit mot sur la pleine conscience

Il s’agit simplement de vivre des moments qui vous apaisent et vous font du bien, sans jugement, sans culpabilité, sans distraction.

Être juste là. Et constater que cet instant est parfait tel qu’il est.

Voir que peut-être qu’au-delà des étiquettes « zen » ou « pas zen », il y a simplement vous. Ce que vous êtes. Ce qui vous anime.

Ressentir ce qui vous donne de la force, ce qui vous apaise.

Accepter de parfois faire des pauses.

Régulièrement des pauses.

Des pauses juste pour vous.

Si vous voulez approfondir cette thématique, je vous conseille vivement de lire « Méditer jour après jour » de Christophe André.

Vous y découvrirez 25 leçons pour vivre en pleine conscience, explicitées avec douceur, bienveillance et justesse.

Vraiment un beau cadeau à vous faire !

Mensonge de Parents #4 :
« Prendre du temps pour moi, c’est égoïste et je serai un mauvais parent ! »

De mon point de vue, c’est tout l’inverse.

Vous accorder des temps de repos, c’est reconnaître que vous n’être pas un sur-homme ou une sur-femme ! C’est vous montrer comme un individu profondément humain.

Un peu d’égoïsme est nécessaire

Je sais que vous voulez vous occuper de vos enfants parce que vous les aimez. Vous voulez leur offrir ce qu’il y a de meilleur et leur éviter autant que possible de souffrir.

Vous êtes un parent formidable.

Pas parfait. Mais formidable parce que vous donnez le meilleur de vous même pour vos enfants.

Et parfois, donner le meilleur de soi-même pour les autres, ça épuise. Physiquement, psychiquement.

C’est là qu’un peu d’égoïsme et d’honnêteté est nécessaire. Juste un temps pour vous dire : « là, je sature ! » ; « je me sens fatigué(e) » et c’est OK !

C’est OK ! Vous êtes humain. Imparfait mais formidable !

Formidable parce que vous allez vous accorder un moment en retrait, un instant pour vous.

Pause.

Et revenir un peu plus tard, en pleine forme. Disponible. En capacité de continuer à donner le meilleur de vous-même parce que vous vous êtes ressourcé(e).

Pour en savoir plus sur la Bienveillance parentale à l’égard de vous-même, cliquez ici pour aller lire cet article.

Montrer l’exemple

« ARRÊEEEETE DE CRIER !!!!! » (en criant)

Vous saisissez l’incohérence ?!

C’est un peu la même chose de ne pas prendre soin de soi…
…tout en faisant tout pour prendre soin de nos enfants. Il y a contradiction.

Les enfants sont extrêmement sensibles et intelligents. Ils saisissent parfois avant nous nos propres états d’âme.

Et on peut se poser la question : notre rôle est-il de montrer que nous sommes toujours forts et solides ? Ou notre rôle est-il de montrer que nous faisons de notre mieux, mais sommes vulnérables ?

J’ai choisi la deuxième option. En tous cas dans l’intention. Parce que c’est toujours la vulnérabilité qui me touche chez les autres. C’est ce qui nous rend humains et authentiques.

Accepter de se montrer vulnérable me semble d’ailleurs demander beaucoup de force et de courage. Je respecte cela.

Et ce sont des valeurs que je souhaite transmettre à ma fille, par l’exemple.

Conclusion :
Déculpabilisons d’être des menteurs !

J’espère que ces mensonges décortiqués ne vous font pas affreusement culpabiliser !

En toute honnêteté, ces petits et gros mensonges de parents, on les utilise tous, très régulièrement. Et là encore, c’est humain !

On en a besoin parfois pour temporiser. C’est OK.

Après tout, on ne culpabilise pas de parler du Père-Noël ou de la petite souris à nos enfants. (Je sais que certains parents font le choix de dire la vérité sur ces mythes d’ailleurs).

Ces histoires, ces « mensonges », sont des fables qui nous servent à traverser la vie dans la joie et le partage. Alors pourquoi pas ?!

Il en va de même pour vos mensonges ! Ils sont comme les petits morceaux d’ananas, rappelez-vous ! En parsemer sa pizza ou en remplir son existence, ça n’a aucun sens.

Mais, de temps en temps, faire le choix conscient de dire « j’ai pas le temps », « je vais regarder un truc léger à la télé pour me vider la tête » ou « j’ai envie d’être un super parent qui fait le max pour ses enfants quitte à s’oublier un peu », pourquoi pas ?!

Merci de m’avoir lue les Joyeux Équilibristes et dites moi juste en dessous, en commentaire, quel est votre mensonge préféré à vous ?!

VOTRE AUTEURE

Bonjour et bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : vous libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui vous empêche d’être heureux en famille, vous permettre enfin de vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête.

En écrivant des articles qui placeront votre bien-être en haut de la liste des priorités. Et en vous livrant les clés indispensables pour prendre soin de vous durablement.

Valentine Magnée

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE

Débutez votre cycle de 7 méditations guidées offertes

Participez au sommet petite enfance zen & nature

ARTICLES POPULAIRES

24 Commentaires

  1. Manon

    Merci pour ce nouvel article ! Pour moi, le mensonge qui ressort le plus souvent, c’est : J’ai pas le temps ! Mais je me rends bien compte que je ne le prends pas forcément. Je préfère parfois dormir quelques minutes de plus alors que je sais qu’après je vais devoir me presser et avoir moins de temps dès le matin pour ma fille également…

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Manon ! Et oui, la fatigue prend des fois le dessus… et c’est OK ! On reste des êtres humains. Tu peux essayer de te lancer le défi de te lever un peu plus tôt pendant une semaine et voir comment tu te sens en te pressant moins. Qu’en dis-tu ?

      Réponse
  2. Gwen

    Le fameux « J’ai pas le temps » sort encore trop souvent mais je me soigne. Je le twiste en « j’ai pas le temps… là, tout de suite, mais tout à l’heure, promis, je trouve un moment ». Et finalement quand j’ai pris la décision de trouver un moment, je le trouve (presque) toujours.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Gwen, merci pour ton astuce. C’est un bon compromis 🙂 et la preuve que pour trouver du temps, il faut surtout le décider

      Réponse
  3. Maite - Les Supers Mamans

    Hahaha ! J’adore, il est vrai je suis une petite menteuse quand je dis à mon fils ( bientôt 2 ans ) “va faire une caresse au chien, il réclame des calins” ( juste pour que bébé d’amour se décolle de mes jambes ) 😉
    Il y a en réalité plusieurs types de mensonge … Les mensonges sous forme d’excuses que l’on se trouve niveau timing sont les plus flagrants finalement.
    A bientot !

    Réponse
  4. Aurélie

    Hello Valentine,
    On se retrouve toujours un peu à la lecture de tes articles 😉
    Oui, on essaie de ne pas mentir à nos enfants (ça nous fait toujours mal quand les grands parents se font plaisir sans se rendre compte qu’ils brisent des petits cœurs…).
    On essaie aussi d’avoir du temps pour eux (peut -être des effort à faire, encore plus?).
    Et oui, on prend aussi du temps pour nous, mais j’avoue on passe un peu de temps devant les écrans (même si on limite énormément pour les enfants…). Rhoo le mauvais exemple!
    Allez promis, je vais faire des efforts!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Aurélie,
      Il ne s’agit évidemment pas de culpabiliser qui que ce soit avec les écrans ou le manque de temps. Ca me semble juste intéressant de réaliser parfois qu’on pourrait choisir de s’organiser autrement, pour s’accorder des vraies pauses qui ressourcent 😉

      Réponse
  5. Antoine

    Salut Valentine ! Tu as raison, c’est vrai que je ne suis jamais sur OFF moi.. il faut toujours que j’optimise mon temps.. à mort !! Heureusement que j’ai la musique et.. que j’ai que 22 ans, si j’en avais 45 dans quel état je serai !
    En tout cas, très sympa ton article à lire, j’ai beaucoup apprécié. 😊
    Et ce qui est sûr, c’est que je suis pas papa, mais par contre j’adore les pizzas ! 😀🍕

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Antoine !
      Parfois, une excellente façon d’optimiser son temps c’est de s’accorder des pauses. J’aime bien l’analogie de la Formule 1 : elle bombe la plupart du temps… et pourtant sans arrêt aux stands, c’est la panne assurée 😉

      Réponse
  6. Anne-Lise - Grandir en langues

    Je crois que mon mensonge préféré est le premier mais que j’utilise bcp plus le deuxième ( sans le dire en plus) … Pourtant je suis complètement d’accord avec toi et d’ailleurs, je vois la différence sur mon endormissement quand j’ai lu juste avant de dormir au lieu d’être sur mon téléphone 🙂 Merci pour cet article !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Anne-Lise !
      Et oui, on a beau le savoir, parfois on se laisser happer par la tentation. Des fois, se lancer des petits challenges sur une semaine ou plus, par exemple “sans écran avant de dormir” ou “se lever 30 minutes plus tôt chaque matin pour un temps de méditation” permet de reprendre conscience des bénéfices de ces pratiques sur notre état général.

      Réponse
  7. Olivier Mary

    Merci Valentine. Ton article m’a fait l’effet d’une bonne pause pendant cette journée trépidante. Je me suis mis sur OFF, j’ai imaginé que j’étais le soir sans écran, sans tél, sans distractions, au coin du feu avec une tisane, tranquillement. Pure moment de bonheur.
    ON maintenant. C’est reparti pour la rédaction d’articles et la suite du boulot 🙂
    Bonne journée,
    Olivier

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Hello Olivier,
      Contente d’avoir pu t’offrir ce moment réjouissant de pause-tisane ! Je suis justement en train de boire une infusion à la menthe (du jardin !) 😉 A très vite pour un autre break

      Réponse
  8. Jung

    Merci Valentine pour cet article qui remet les choses à leurs places, avec bienveillance.
    Arrêter de se mentir, même si parfois un petit mensonge “pieux” comme on dit, ne fait pas de mal ^^

    Réponse
  9. Florence Fais briller tes étincelles

    Coucou. Mon plus gris mensonge, c est celui du père noël, celui là a déchirë le coeur de mon aînée qui m en a voulu… Après la petite souris c était mieux car elle était plus grande…mais bon faut il leur dire qu il existe le père Noël ou pas ? Je ne sais toujours pas.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Hello Florence
      Je ne me permettrai pas de dire qu’il faut dire que le Père Noël existe ou n’existe pas. Chaque Parent est libre de faire ses choix, tant qu’il est en accord avec ceux-ci, il me semble.
      Pour ma part, j’aime les histoires, les contes et les mythes et j’en raconte sans cesse à ma fille tout simplement pour lui transmettre mon goût du rêve et de l’imaginaire.
      Au fait, tu ne nous as pas dit quel est ton mensonge préféré envers toi-même ?!

      Réponse
      • Florence Fais briller tes étincelles

        Nous sommes une famille nombreuse, et le mensonge n’est pas possible 🙂 au risque d’être vite de ne plus être crédible! mdr..Je dis ce qui est avec des formes .

        Réponse
  10. Julie

    Merci Valentine pour cet article très sympa à lire. Mon mensonge de prédilection c’est “jai pas le temps” mais je suis honteuse de me rendre compte que je fais bien plus que 4 mensonges à mes enfants et qu’il faut que j’enlève bien plus d’ananas !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Julie !

      Tu peux te débarrasser tranquillement de ta honte, elle ne serait qu’un poids pesant de plus à porter.
      Tu fais de ton mieux et tu es humaine. C’est déjà énorme de réaliser et d’être capable de dire que tu mens. Après, la question qui me intéressante est : pourquoi ?

      Pourquoi ressens-tu le besoin de “mentir” à tes enfants ? Et au fond, est-ce vraiment un problème ? Pour toi ? Pour eux ?

      Idem pour l’ananas ! C’est un premier pas de réaliser que trop d’exotisme sur ta pizza cache peut-être autre chose. La question est la même : pourquoi ressens-tu le besoin de remplir ton temps de distractions ou de nourriture ?

      Merci pour ton retour et à très bientôt

      Réponse
  11. Pierre-Favre

    Ne pas avoir la télé! Sans déconner, ne pas l’avoir c’est ne pas partager les fondamentaux sociétaux! C’est faire le choix de la régression. C’est faire preuve d’un manque de contrôle de soi, si c’est juste par peur de ne pas savoir ne pas la regarder. C’est s’interdire d’avoir accès parfois à de bon programme!
    Peut-être, peut-être pas. En tout cas je le vie bien, et je ne vois vraiment pas pourquoi je l’aurai :-D:-D:-D (est ce que c’était drôle comme commentaire? 😀 (moi je me suis bien amusé à l’écrire))

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Pierre !
      Bienvenue au club des sans-télé qui s’assument 😉

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.