17 Conseils Utiles pour les Parents Divorcés

par | Toi, Parent | 14 commentaires

 

⭐ Quand un couple se sépare ou divorce, le monde semble s’écrouler… et avec lui l’image de la famille parfaite dont on rêvait.

Pourtant, la vie continue avec son lot de défis à relever pour sortir la tête de l’eau et retrouver une vie épanouissante.

L’un des challenges majeurs auxquels les parents divorcés sont confrontés ?

Trouver comment continuer à être parents et élever leurs enfants, ensemble, tout en étant séparés.

Le choc émotionnel lié à la rupture ainsi que les changements matériels (déménagement, organisation familiale à réétablir, rapport à l’argent et aux dépenses éducatives, etc) peuvent parfois créer un profond sentiment de déséquilibre, voire même une perte de repère source d’épuisement physique et émotionnel.

Vivre un divorce est une épreuve pour les parents, comme pour les enfants. Toutefois, le temps aidant, de nombreux couples parviennent à élever leurs enfants en coopérant et en se respectant mutuellement.

Cet article vous propose 17 conseils pour faciliter la coparentalité et rétablir un équilibre harmonieux dans votre famille. Ils sont organisés en deux grandes familles :

  • La Communication (7 outils)
  • L’ Etat d’Esprit (10 conseils)

1. Communiquez sans Affect
devant vos Enfants

⭐ Chaque divorce est différent, mais assurément, chaque séparation engendre son lot d’incompréhension, de colère, d’impuissance et de frustration. La souffrance est parfois telle que les parents ne parviennent plus à se parler sans se disputer.

Il est essentiel de faire la part des choses entre :

  • l’émotion qui vous habite et qui est parfaitement légitime
  • la nécessité de communiquer clairement et sans affect à propos des enfants et devant les enfants

Encore plus fondamental : ne pas utiliser les choix parentaux comme moyen de vous faire justice ou vous venger envers votre ex.

Vos enfants souffrent suffisamment comme ça. Pensez à leurs besoins, laissez votre amour-propre de côté le temps de faire des choix parentaux cohérents et dans l’intérêt de vos enfants.

En cas d’impossibilité à communiquer sans violence avec votre ex, faites appel à un thérapeute pour vous aider à traverser cette phase de transition difficile et vous reconnecter avec l’essentiel : l’amour que vous portez à vos enfants.

Communiquer avec eux sera d’ailleurs une autre clé essentielle pour une séparation qui ne vire pas au drame.

 

2. Parlez avec vos Enfants

Vos enfants sont affectés évidement eux aussi de la rupture. Et selon leur âge et leur sensibilité, cela pourra se manifester différemment :

  • Incompréhension
  • Culpabilité
  • Sentiment d’abandon
  • Colère
  • Insécurité
  • Tristesse
  • Impuissance

Lors d’un divorce, l’enfant ou l’adolescent doit gérer le deuil d’une vie de famille et d’un couple qui constituaient le point de référence de son existence. C’est une expérience déstabilisante et brutale où l’enfant peut avoir le sentiment de ne plus comprendre le monde et même d’être prisonnier d’un système dont les règles lui échappent totalement.

Offrir un espace de parole à vos enfants est essentiel pour maintenir le lien qui vous unit et pour lui donner la possibilité de s’ouvrir sur ce qui l’affecte.

Pensez à préciser à votre enfant qu’il peut vous parler librement de l’autre parent. Car les enfants se l’interdisent parfois en pensant vous faire de la peine.

A l’inverse, ne basculez pas dans l’interrogatoire à la Sherlock Holmes auprès de votre enfant à chaque fois qu’il revient d’un séjour avec votre ex. C’est la meilleure façon pour qu’il se referme sur lui même.

Encore une fois, parlez avec votre enfant pour lui, pour vous, mais pas contre votre ex. Ce n’est pas constructif.

 

3. Évitez de Mentir

⭐ On peut avoir la tentation, lorsque l’on est des parents séparés, de vouloir protéger nos enfants à tout prix. Se pose alors la question du mensonge…

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

Je ne sais pas… chaque divorce est unique et chaque circonstance dramatique peut, j’imagine, conduire à vouloir cacher la vérité.

Mais de manière générale, évitez de mentir à vos enfants

  • à propos de la situation entre vous et votre ex
  • à propos de votre ex
  • à propos de ce que vous ressentez.

Les enfants ne sont pas bêtes… ils ont même très intelligents et doués pour nous décrypter.

S’ils sentent que le discours des adultes est incohérent, cela ne viendra que renforcer leur sentiment d’insécurité face à une situation déjà pénible et face à laquelle il/elle est impuissant.e.

 

4. Ne Prenez Jamais les Enfants à Partie

⭐ Dans la série des erreurs qui vont à l’encontre de la sécurité affective de votre enfant : le prendre à partie ou le monter contre l’autre parent !

« Hein mon chéri que tu préfères passer tes weekends chez maman parce qu’on peut aller voir les cousins ? »

« Tu crois pas que maman exagère quand elle te demande de passer 1h à réviser tes leçons tous les soirs ? »

Vous mettez ainsi votre enfant dans une situation inconfortable car vous lui demandez de choisir entre ses deux parents. Or, votre enfant n’est pas responsable de la rupture et n’a pas à choisir un camp.

Lorsque l’enfant entre dans un triangle dramatique, il va inévitablement jouer le rôle de soupape pour tous les problèmes non résolus dans le couple.

Ce n’est pas son rôle ! Ne le lui infligez pas.

Les enfants sont des éponges émotionnelles et croyez bien qu’ils savent et ressentent déjà les dissensions entre leurs parents.

Ils peuvent parfois même jouer inconsciemment le rôle du sauveur auprès de l’un ou l’autre de leurs parents, si ceux-ci se victimisent et cherchent une oreille attentive pour les soutenir.

Mais votre enfant ou votre adolescent a besoin de rester votre enfant. C’est vous qui assurez sa sécurité affective, pas l’inverse.

Pour en savoir plus sur les relations triangulaires toxiques, voici un schéma récapituatlif, tiré de l’article « 3 clés pour surtir du Triangle de Karpman : … » que je vous invite à lire si vous vous sentez concerné.e par cette situation.

 

5. Exprimez-vous au « Je »

⭐ Ce n’est pas la première fois que j’en parle sur ce site et j’y tiens énormément. Tiré de la communication non-violente, cette astuce est quasi miraculeuse si on parvient à en faire une habitude.

Dans un situation de crise comme peut l’être un divorce, beaucoup de couple éprouvent de la difficulté à ne pas juger, accuser ou rabaisser leur ex-conjoint devant les enfants. Il est difficile de ne pas critiquer quelqu’un qui vous fait souffrir.

Et pourtant, cela aurait un impact très négatif sur votre enfant.

Commencez vos phrases par « je » afin de parler de votre ressenti, votre opinion, vos besoins. Cela évitera de basculer vers des reproches envers l’autre.

Par exemple :

« Tu lui as encore remis son linge sale dans la valise la semaine dernière et il n’avait pas fait ses devoirs. Tu croix quand même pas que c’est moi qui vais encore tout gérer ?! »

« La semaine dernière, j’ai retrouvé du linge sale dans la valise. J’aimerais bien que tu le laves avant de le remettre dans la valise, même si c’est seulement la semaine suivante, ça ne presse pas. J’aimerais également que [nom de l’enfant] ait du temps de jeu et des temps de travail chez ses deux parents. Serais-tu d’accord pour l’aider sur ses devoirs le weekends prochains ? Merci. »

J’imagine que la différence vous saute aux yeux !

Je vous l’accorde : pas toujours simple à pratiquer quand on est en colère ou énervé. Mais ne mettez pas la barre trop haut. Commencez par essayer, puis en pratiquant régulièrement, vous trouverez comment le faire à votre façon.

 

6. Écoutez et
Acceptez les Compromis

⭐ Nous venons de voir commencer exprimer vos besoins au « je » afin d’éviter d’incriminer l’autre. Il est tout aussi essentiel d’apprendre à écouter votre ex.

Évidemment, cela peut paraître impossible au début si la relation est conflictuelle. Vous ne serez peut-être pas d’accord sur la gestion des temps de garde, sur l’éducation des enfants, sur la gestion de l’argent… Mais écoutez !

Cela vous donne l’opportunité de comprendre le besoin de l’autre. Vous pourrez ainsi peut-être trouver un compromis, c’est-à-dire une proposition à mi-chemin de ce que vous voudriez vous et de ce que votre ex veut.

Le compromis, même s’il ne résout pas toujours tout, a le mérite d’engager un dialogue constructif qui évitera une guerre violente et coûteuse devant les tribunaux.

 

7. Établissez des Règles Claires

⭐ De nombreux amis divorcés ont différentes règles de fonctionnement avec leurs enfants que ce soit chez l’un ou l’autre des parents. Et cela peut fonctionner !

L’unique condition : définir très clairement les règles avec vos enfants.

Cela peut demander de les répéter avec patience mais fermeté au début. En effet, les enfants vont essayer de profiter du flou artistique pour tirer les règles à leur avantage !

Les enfants sont malins et savent très bien où sont les faiblesses de l’un et l’autre des parents. La séparation qui fait voler en éclat les règles familiales préétablies par le couple laisse la porte ouverte à une période où vos enfants vont vous tester. Continuellement.

Vous êtes peut-être vous même à fleur de peau et vous expliquez certainement leur comportement par leur colère ou tristesse devant le divorce ?

Je vous conseille tout de même très rapidement de décider quelles sont les règles importantes pour vous et de communiquer très clairement dessus.

➡️ Quels sont les droits et devoirs de vos enfants ? Que se passent-ils s’ils transgressent les règles ?

Même si vous êtes émotionnellement fragile ou épuisé.e, ces questions sont les fondements d’un équilibre durable entre vous et vos enfants. Il vaut la peine de s’y frotter !

 

8. Détachez vous du Passé

⭐ Même si cela peut prendre du temps, il va vous falloir faire le deuil de votre relation. Cela implique de laisser le passé derrière vous.

Vous ne pouvez plus agir sur ce passé et vous avez une Famille à reconstruire et réinventer ! Concentrez-vous sur le plaisir de redessiner cette famille à votre image et celle de vos enfants.

Bien sûr, certaines habitudes de votre ancienne vie peuvent demeurer si elles vous correspondent et il ne s’agira pas de nier votre ex. Mais en sortant votre relation passée, vous pourrez également construire une nouvelle relation de co-parents apaisée et saine.

Il est donc important de réfléchir à

  • la relation que vous souhaitez entretenir avec votre ex
  • à la façon dont vous voulez communiquer avec lui/elle
  • à ce que vous attendez de lui/elle.

Cela vous permettra de créer progressivement un écosystème harmonieux dans votre famille : pour vous, et pour vos enfants.

 

9. Pardonnez lui

⭐ Ce travail pour se détacher du passé va nécessiter un gros travail sur vous et je vous propose, même si votre ex vous a fait souffrir et engendre encore beaucoup de situations désagréables, de :

🥇 Lâcher prise sur son comportement : vous n’êtes pas responsable de ces actes, ni de ses paroles. Vous pouvez seulement choisir l’impact qu’ils auront sur vous…

🥈 Pardonner ! Prenez le temps, en pensée ou en écrivant une lettre (pour vous), de faire la démarche sincère de vous libérer du ressentiment, de la colère, de l’injustice et de la souffrance dont il/elle peut être la cause. Pardonnez le pour ce qu’il/elle a fait et retrouvez la paix intérieure. Cela engendrera une coparentalité tellement plus apaisée !

 

Attention : cela peut prendre du temps et si vous n’êtes pas prêt.e aujourd’hui, c’est ok. Peut-être le serez-vous demain ! Essayez régulièrement de faire ce travail.

🥉 Souhaitez le meilleur à votre ex. Étape subsidiaire, après le pardon. Souhaitez lui beaucoup d’amour, de joie, de bonheur. Plus il/elle sera heureux, plus il/elle rayonnera positivement sur vos enfants et sur votre relation de coparents. Vous ne croyez pas ?

 

10. Prenez Soin de vos Émotions

⭐ Les psychologues vous conseillerons d’essayer de rester calme face aux tempêtes émotionnelles de vos enfants. Et il est vrai que si vous êtes stressé.e, anxieux.se ou en colère, vos enfants risquent eux aussi de développer cette émotion.

Devoir en plus vous mettre d’accord avec votre ex peut au début être source d’autres émotions désagréables. Pour autant, canaliser l’anxiété, le stress et la colère va être essentiel face à vos enfants et dans la relation à l’autre parent.

Il ne s’agit évidemment pas de taire ces émotions. Elles sont là, elles sont légitimes et c’est formidable si vous parvenez à en prendre conscience et les nommer. Pour autant, il va vous être particulièrement utile de trouver des techniques pour vous apaiser.

Quelques suggestions : une activité sportive, une activité artistique, une activité de relaxation, des temps d’échange avec un thérapeute ou d’autres personnes bienveillantes de votre entourage.

 

11. Entourez-vous bien

⭐ Pour garder un état d’esprit positif et constructif après votre séparation, il est fondamental de vous entourer de personnes de confiance. Être un parent divorcé ne signifie pas être seul.e à jamais !

  • Votre famille peut être un soutien de choix pour prendre le relais avec les enfants, vous aider à déménager, vous soutenir moralement.
  • Discuter avec d’autres parents divorcés peut peut-être vous aider à partager vos émotions et vous aider à trouver des ressources pour avancer.
  • Pensez également à solliciter vos amis.

Ils seront ravis de pouvoir être là pour vous dans cette période difficile. N’hésitez pas à leur dire clairement comment ils peuvent vous aider : garder les enfants, faire des sorties lorsque vous êtes seul.e, vous téléphoner, partir en voyage ensemble…

  • Enfin, comme précédemment évoqué, le soutien d’une personne extérieure ou un thérapeute, comme un.e psychologue, un.e hypnothérapeute ou un.e kinésiologue peut également être d’un grand réconfort.

 

12. Goûtez à l’Instant Présent

⭐ Divorcer engendre son lot de changements et de préoccupations. Votre cerveau risque la saturation les premiers moi qui suivront la rupture.

Pourtant, travailler sur votre présence au monde et savourer les instants de joie du quotidien peuvent aussi vous sortir du mental et vous permettre des beaux moments de partage avec vos enfants, ou avec vous-même.

J’adore personnellement le travail de Christophe André sur ce sujet.

13. Renforcez le Lien avec vos Enfants

⭐ Ne perdez pas de vue l’essentiel : la relation avec votre enfant !

Malgré les inconforts et désagréments du divorce, vous parviendrez à terme à trouver votre nouvel équilibre.

Or, vous savez à quel point partager des temps de qualité avec vos enfants permettra de nourrir positivement votre relation.

Alors même si vous avez le sentiment que vos enfants vous font « payer » le divorce, n’oubliez pas qu’ils restent vos enfants et que leur souffrance est légitime. Une manière d’y répondre peut être de ré-insufflez de la joie et du rire à la maison.

Jouez, chantez, dansez, pique-niquez dans le salon, sortez faire des balades : tentez par tous les moyens de vous sortir la tête des idées noires. La période est difficile, mais la vie est belle.

Votre enfant pourrait avoir la tentation de prendre ses distances s’il vous perçoit comme englué dans la tristesse et la colère. Au contraire, aller de l’avant et retrouver de la magie dans le quotidien vous permettra de créer de nouveaux moments de partage. Vous vous rapprocherez.

 

14. Parlez de vos Passions à vos Enfants !

Partagez avec vos enfants ce qui vous passionne, vous anime, vous rend heureux. Les enfants qui voient des parents investis dans quelque chose qui contribue à leur bonheur auront plus de chance d’avoir envie, eux aussi, de s’adonner à leur passion.

N’oubliez pas, que vous le vouliez ou non, en tant que parent, vous constituez un modèle pour vos enfants. Autant que ce modèle soit positif ! Alors parlez de ce que vous adorez, entrez dans les détails de ce qui vous fascine et suscitez cette envie, ce désir chez vos enfants de trouver la même excitation.

Pour la petite anecdote, l’une de mes passions est le softball (un sport méconnu en France, proche cousin du baseball). Ma fille adoooore venir me voir jouer… en partie parce qu’elle sait que j’adore ça… mais aussi, je dois bien le reconnaître, parce qu’il vendent des crêpes à la buvette !!!

Tout ça pour dire que c’est une façon supplémentaire d’entretenir une relation joyeuse et sincère avec vos enfants. Ne vous en privez pas !

 

15. Acceptez le Changement

⭐ De nombreux parents divorcés ont des regrets ou bien vivent dans le passé. Ils aimeraient que leur situation familiale soit différente mais ne savent pas vraiment comment s’y prendre.

Accepter le changement vous aidera à dépasser vos blessures passées, à enterrer vos remords. L’acceptation va également vous permettre de devenir acteur/actrice des changements que vous voulez voir dans votre vie.

« La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. »

Albert Einstein

En acceptant et en incarnant le changement, vous allez de l’avant et laissez la place à de nouvelles opportunités !

 

16. Ouvrez la Porte aux Nouvelles Opportunités

⭐ Beaucoup de couples divorcés ou séparés se désespèrent au début de chaque nouvelle chose qui survient dans la dynamique familiale. Ils imaginent que le passé va se répéter et voient des corrélations entre chaque nouvel événement du présent et leur passé. Cela génère de l’angoisse par anticipation.

Pourtant, accepter que la situation du couple et de la famille a changé et s’ouvrir à la possibilité de nouveautés, d’opportunités sans précédent, laisse la place à la créativité au sein de la relation entre parents divorcés. La coparentalité peut donner lieu à de bonnes surprises !

Oui, vous êtes divorcés ! Mais vous pouvez être de bons parents !

La communication, la patience et un état d’esprit serein, bienveillant et ouvert vous permettront d’élever des enfants heureux et en bonne santé, même en étant des parents divorcés !

 

17. Rappelez à vos Enfants que vous les Aimez

⭐ Le divorce peut donner lieu à des disputes, des tensions, des malentendus. L’état émotionnel des parents préoccupe les enfants qui se sentent parfois responsables de ce qui arrive ; ou alors totalement abandonnés parce qu’il ne contrôlent rien de ce qui leur arrive.

Selon l’âge et le développement de l’enfant, les réactions peuvent être diverses : de l’intériorisation la plus totale au « pétage de câble » en bonne et due forme, en passant par des scénarios plus nuancés !

C’est une situation transitoire car votre enfant a besoin de comprendre ce qu’il se passe, a besoin d’intégrer que non, ses parents ne vont pas rester ensemble, a besoin de se reconstruire une vie avec ces nouvelles données. Pas évident !

Aidez-le en lui témoignant votre amour : par votre présente certes… mais également par vos gestes de tendresse (faîtes de câlins !) et vos mots. Rappelez très régulièrement à votre enfant que oui, les choses ont changé mais que votre amour pour lui/elle, n’a pas bougé d’un iota !

Combien d’entre nous, adultes, regrettons que nos parents, divorcés ou pas d’ailleurs, ne nous aient pas dit plus souvent « je t’aime » ? Hein ?!

Bon alors, allez-y ! C’est plus que jamais le moment de leur en offrir à la pelle des « je t’aime ». Vous verrez que ça vous fera du bien à vous aussi.

D’ailleurs, chers parents divorcés, vous savez qu’à ma manière je vous aime très très fort ? 😊

Tenez le coup, le temps du choc, puis petit à petit, laissez la lumière refaire surface et ouvrez les yeux sur les perspectives joyeuses de cette nouvelle vie. Si, si, allez-y : rêvez à 2 -3 choses cool de votre nouveau quotidien.

La communauté des Parents en Équilibre vous soutient ! 💪

Prenez soin de vous ! ❤️

 

Source d’inspiration pour la rédaction de cet article : Le site Life Hack

-

Cet article t'a plu ? Partage-le !

Articles similaires

L’AUTEURE DE CE BLOG

Bonjour et Bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : te libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui t’empêche d’être Zen et Heureux.se en Famille. Te permettre enfin de te sentir bien dans ton corps, ton coeur et ta tête.

Comment je vais t’aider ?

En écrivant des articles approfondis qui placeront ton bien-être en haut de la liste des priorités. Et en te livrant les clés indispensables pour prendre soin de toi durablement.

Au plaisir d’échanger,

Valentine Magnée

TÉLÉCHARGE TA VIDEO

 

​Télécharge le Coffret des Parents en Équilibre

​pour Transformer ta Vie de Famille

ARTICLES POPULAIRES

14 Commentaires

  1. Carine

    Un article qui pourra aider beaucoup de parents dans la tourmente d’une séparation, toujours rédigé avec beaucoup de bienveillance et d’empathie. Merci Valentine 🙂

    Réponse
  2. Pierre-Favre

    Ayant la chance de ne pas être divorcé je ne suis pas sur de la pertinence de mon propos, mais cet article me semble partager de très bon conseil.
    J’ai un faible pour le conseil 5 qui, à mon sens, fait des miracles en toute circonstance.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Effectivement, certains conseils sont valables même lorsqu’on n’est pas divorcés 😉

      Réponse
  3. Emmanuel

    Ces conseils sont excellents
    Je retiens surtout de s’exprimer avec le je et sans affect
    Merci beaucoup
    C’est capital pour une communication efficace et vivante

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci pour ce retour Emmanuel ; effectivement, cela permet de pacifier les échanges

      Réponse
  4. Buan

    Tout à fait d’accord 😉
    Et je crois être arrivée à l’étape où tout va mieux !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Heureuse pour toi ; ça peut prendre du temps mais c’est un travail à faire : pour soi, pour son/ses enfants. Prends bien soin de toi (de vous)

      Réponse
  5. Gwenn

    Côtoyant des parents séparés pour qui c’est compliqué, je trouve l’article très juste ! 🙂

    Réponse
      • Jane

        Un article qui traite d’un sujet essentiel ! En naturopathie, on accorde une grande importance à l’environnement et celui de l’enfant est essentiel ! C’est cela qui forgera en partie ce qu’il deviendra à l’âge adulte.
        Un bel article, bien nourri, avec de très bons conseils, que tout parent ou futur parent devrait lire.

        Réponse
  6. Jonathan

    Bon article, encore une fois 👏👏👏

    Réponse
  7. Nicolas

    Très bon article une nouvelle fois Valentine !
    Complet et très bien illustré,
    Dans cet article et de manière globale sur ton blog j’apprécie le fond certes mais également la forme… ce qui fait que parentsenéquilibre.com est très agréable à parcourir.
    Sincèrement

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.

Pin It on Pinterest