Parent Solo : 14 Trucs pour ne pas Disjoncter

par | Développement personnel, Enfants, Parents | 19 commentaires

28 % des enfants mineurs vivent avec un seul de leurs parents, selon l’enquête menée par l’INSEE en janvier 2020. En France, un tiers des enfants de moins de 18 ans vivrait donc dans une famille monoparentale.

Est-ce à dire que 4 millions d’enfants vont grandir en étant malheureux et plus en difficulté que les autres enfants ?

C’est une idée erronée qui circule communément : celle de penser que les enfants de familles dites « traditionnelles », ou en tous cas composées de deux parents, ont plus de chance de réussir dans la vie.

En réalité, les études montrent surtout que les enfants s’épanouissent davantage dans des familles « stables ». En effet, la stabilité favorise la sécurité physique, émotionnelle et psychique de l’enfant.

Certaines familles avec deux parents rencontrent bien des difficulté à assurer un équilibre dans leur foyer ; à l’inverse, certains parents solos parviennent à organiser la vie familiale de manière exemplaire.

Mais maintenir un équilibre au quotidien est bien plus facile à dire qu’à faire. Et il est indéniable qu’en étant parent solo, certaines tâches peuvent particulièrement vous mettre à l’épreuve. Il existe toutefois quelques éléments que vous pouvez mettre en place pour faciliter votre vie parentale et surtout, ne pas péter un plomb en le faisant !!!

Personne n’aime disjoncter !!!

1. Prendre Soin de Vous
n’est pas une Option !

⭐ Il le faut impérativement ! Avant toute autre chose, vous devez vous assurer de répondre à vos besoins. C’est uniquement lorsque vous vous sentirez reposé.e et en forme que vous pourrez donner le meilleur à vos enfants.

De nombreux parents tendent à faire passer les besoins (voire même les désirs) de leurs enfants avant le reste. Or, cela n’engendrera qu’un cycle sans fin d’épuisement et de culpabilité.

Alors, par pitié, prenez soin de vous :

  • En mangeant assis.e, dans le calme, de manière saine et équilibrée
  • En vous reposant : faites la sieste quand c’est possible, couchez-vous tôt et assurez-vous d’avoir un sommeil réparateur (si votre enfant ne se réveille plus la nuit)
  • En bougeant : le sport et les promenades en pleine nature permettent à votre corps et à votre esprit de se régénérer
  • En nourrissant une passion qui vous anime, vous fait vibrer, vous rend heureux.se

Vos enfants comptent sur vous et vous devez vous assurez d’être dans les meilleures dispositions possibles pour assumer votre rôle de maman solo ou papa solo.

 

2. Unissez vos Forces
à Celles d’Autres Parents Solos

⭐ Vous avez peut-être parfois le sentiment, au milieu de vos amis en couple, que vous êtes le/la seul.e à vraiment savoir ce qu’est la vie d’un parent solo. Solitude.

Pourtant, les statistiques prouvent le contraire : il existe de nombreux autres parents qui savent exactement ce que vous endurez et ressentez.

Alors cherchez-les !

  • A l’école de vos enfants
  • Lors des activités extrascolaires
  • Sur internet (par exemple : https://www.parent-solo.fr ou sur des forums et groupes FB d’échange de services et bons plans entre parents solos)

L’idée est simple : créer un groupe solidaire de parents isolés qui coopèrent pour le bien de tous.

  • Covoiturage : Vous pourrez ainsi amener votre enfant (et d’autres) à la musique, et un autre parent les ramènera.
  • Troc de soirées : Vous échangerez des soirées de baby-sitting pour pouvoir sortir et vous accorder des temps pour vous.
  • Temps de partage : Vous organiserez des soirées avec d’autres familles monoparentales. Les enfants seront ravis de se retrouver et vous pourrez échanger avec des personnes qui vous comprennent et ne vous jugent pas.
  • Coloc : Certains parents célibataires s’installent même en colocation.
  • Partage de vacances : de nombreux parents préfèrent partir en groupe afin d’être avec d’autres adultes pendant leurs vacances.

Vous avez tout intérêt à entretenir ce type de relation d’entraide où chacun.e a à y gagner.

 

3. Construisez une Communauté

⭐ En plus du soutien et de la coopération d’autres parents solo, vous pouvez chercher à vous entourer d’autres familles, de types différents (traditionnelle, recomposée, homoparentale, etc.). Cela vous évitera de rester enfermé.e dans votre identité de « parent solo » mais de simplement vous considérer comme « parent qui fait de son mieux », au même titre que tous les autres !

L’ouverture à d’autres configurations familiales peut également permettre d’aller plus loin dans votre réflexion et votre vision de la famille. Enrichissez-vous de la diversité et assumez pleinement votre famille, qui peut en inspirer d’autres.

Pour rencontrer d’autres familles et éviter l’isolement :

  • l’école reste un lieu privilégié où créer des liens
  • ainsi que les activités sportives ou artistiques de vos enfants
  • participez à des actions locales, dans votre ville ou village
  • sortez : allez à la médiathèque ou bibliothèque, à la piscine, faire du vélo, vous promener

Progressivement, vous tisserez des relations enrichissantes qui apporteront joie et diversité à votre quotidien et celui de vos enfants.

4. Acceptez d’être Aidé.e

⭐ Les parents qui se prennent pour des super-héros à tout gérer par eux-même finissent tôt ou tard par s’étrangler dans leur cape !

Il y a probablement autour de vous des gens qui tiennent à vous et vos enfants et désirent vous aider à leur façon.

Aidez-les à vous aider ! En leur disant ce que vous apprécieriez le plus :

  • Partager un repas chaque semaine
  • Qu’il/elle garde vos enfants ponctuellement afin que vous puissiez prendre du temps pour vous
  • Qu’il/elle les amène de temps en temps à l’école ou au parc

Et si personne ne vous propose d’aide, n’ayez pas honte d’en demander. C’est une grande preuve de maturité et un bel exemple d’humilité et de partage à donner à vos enfants.

Personne ne vous jugera. Demander de l’aide ne devrait rien avoir d’humiliant et ne fera jamais de vous un parent incompétent ou faible. Au contraire, cela prouve que vous êtes responsable et conscient.e de vos limites.

Vous êtes une bonne mère ou un bon père en permettant aux autres de vous accorder un break nécessaire et bien mérité.

 

5. Soyez Créatif.ve
pour faire Garder vos Enfants

⭐ En dessous d’une certaine limite d’âge, nos enfants ne peuvent pas rester sans surveillance en notre absence, à la sortie de l’école ou pendant les vacances scolaires. Or, devoir payer avec un seul salaire une assistante maternelle, une garderie ou une nounou à domicile relève bien souvent de l’impossible.

Voici quelques pistes moins traditionnelles mais également moins coûteuses qui vous intéresseront peut-être pour faire garder vos enfants :

  • Si vous vivez dans une grande ville ou à proximité, acceptez d’héberger un.e étudiant.e en échange de temps de garde régulier de vos enfants.

 

  • Organisez des roulements avec d’autres parents. J’ai moi-même mis cela en place avec d’autres familles de l’école. Un midi par semaine, je récupère 3 enfants ; et ma fille va manger chez les copains d’autres midis. Le soir ? Pareil : je récupère un soir par semaine une petite copine, chez qui ma fille va également un soir par semaine.
  • Il est possible de faire la même chose pendant les vacances scolaires, avec des roulements entre familles.
  • Renseignez-vous sur le centre aéré de votre commune. Le prix est en général établi selon le revenu de la famille et vous pourriez peut-être y trouver votre compte.
  • Faites appel à votre famille, notamment les grands-parents, pour accueillir vos enfants pendant les vacances.

6. Anticipez les Imprévus

⭐ En tant que parent solo, il peut être judicieux d’avoir un plan B en cas de situations urgentes ou imprévues.

Établissez une liste de personnes sur qui vous pouvez compter en toute circonstance et qui habitent de préférence près de chez vous. Cela vous évitera trop d’anxiété le jour où vous ne pourrez pas rentrer à la maison à l’heure ou aller chercher vos enfants dans les temps.

Rappelez-vous qu’il n’y a aucune honte à se faire aider ! Vous n’avez pas à tout gérer seul.e. Alors évitez les plans galères et anticipez les aléas de la vie pour les traverser plus sereinement.

 

7. Établissez des Routines

⭐ Surtout chez les jeunes enfants, les routine sont cruciales car elles apportent un cadre rassurant. Les enfants savent à quoi s’en tenir et n’ont ainsi pas le sentiment de subir un quotidien indécis et effrayant.

C’est important dans une famille monoparentale (mais dans toutes les familles en réalité!) où l’enfant peut être amené à fréquenter plusieurs lieux et plusieurs adultes dans une seule et même journée.

Cette fluctuation des lieux et des personnes qui s’occupent d’eux n’est pas un problème en soi. Elle est même nécessaire. Mais rappelez-vous du besoin de sécurité de votre enfant, de son besoin d’équilibre et de stabilité. C’est là qu’établir des routines régulières et pourquoi pas même un tableau affiché à la maison permettra à l’enfant d’être rassuré.

Votre planning de la semaine pourra ainsi mettre en évidence, avec des images ou différentes couleurs (selon l’âge) :

  • qui amène l’enfant le matin à l’école ou à la garderie
  • où mange l’enfant le midi
  • qui vient le chercher
  • à quel moment vous vous retrouvez

Même le weekend peut inclure des rituels comme aller à la bibliothèque, faire du sport ou regarder un film ensemble.

 

 

Avoir une vie rythmée par des routines ne signifie pas que tout est gravé dans le marbre. Place également aux temps libres et aux surprises. Et si un imprévu survient, soyez assuré.e que votre enfant s’adaptera beaucoup plus facilement s’il a l’habitude d’être fixé sur son sort et serein au quotidien.

D’ailleurs, ces rituels de la vie quotidienne ne sécurisent pas uniquement vos enfants ! Ils vous feront également énormément de bien et vous déchargeront d’une part de stress.

 

8. Soyez Clair.e sur les Règles

⭐ Si votre enfant est amené à fréquenter régulièrement ses grands-parents, une nourrice ou une baby-sitter ou bien votre ex (dans le cas de parents séparés en garde partagée), il va être fondamental de communiquer très clairement avec votre enfant et avec ces partenaires sur les règles. Je ne parle pas de vos règles à la maison. Je parle des règles éducatives absolument non négociables dans votre vision des choses.

Vous voudrez par exemple peut-être préciser :

  • quel temps d’écran est autorisé et quel type de contenu
  • les règles de repas
  • les règles de politesse et de courtoisie
  • votre vision des devoirs d’école

Si vous êtes un Parent Solo Divorcé, je vous invite à lire également cet article qui traite de Communication (avec votre ex et vos enfants) ainsi que d’État d’Esprit (pour rester positif.ve même si la situation est douloureuse).

17 Conseils Utiles pour les Parents Divorcés.

9. Restez Positif.ve

Votre état d’esprit est une clé essentielle à votre épanouissement et celui de vos enfants.

Face aux défis constants de la maternité ou la paternité, concentrez-vous sur le positif. Vous avez une famille, des amis, des collègues sympas. Vous avez des enfants qui vous donnent le sourire. Vous avez tellement d’autres choses encore dont vous pouvez vous réjouir et être fier.e.

Vos enfants détectent vos émotions et perçoivent vos états d’âme (souvent même avant que vous n’en ayez conscience vous-même). Alors, pour votre santé et pour la leur, nourrissez vos pensées positives et favoriser ainsi un environnement stable et sécurisant.

 

 

A la maison :

  • Souriez
  • Riez aux éclats
  • Faites des blagues
  • Organisez des surprises
  • Faites des projets
  • Rêvez

A mon sens, parent solo ou pas, chaque père et mère devrait mettre au cœur de ses valeurs et de ses comportements : la JOIE.

 

10. Laissez de côté la Culpabilité

⭐ Vous êtes le parent solo chez vous, et il est impossible d’en faire autant que deux parents. Arrêtez de vous épuiser à essayer !

  • Lâchez tout ce qui n’est pas essentiel et que de toute façon, un parent solo ne peut pas faire seul
  • Concentrez vous à l’inverse sur tout ce que vous gérez déjà seule, tout ce que vous faites pour vos enfants. Respirez un grand coup et soyez fier.e de vous !
  • Abandonnez l’idée que tout serait plus beau et plus simple avec deux parents. C’est Faux ! Il y a des difficultés dans tous les schémas familiaux. Votre famille telle qu’elle est aujourd’hui répond parfaitement aux besoins de vos enfants et vous correspond.
  • Ne vous laissez pas dévorer par la culpabilité ou les regrets. Prenez le contrôle de votre vie : soyez le meilleur parent possible ici et maintenant, en étant le/la plus présent.e, aimant.e et impliqué.e possible auprès de vos enfants chaque jour.

11. Soyez Honnête avec vos Enfants

⭐ Vos enfants vous interrogeront certainement sur votre situation familiale car ils compareront avec les familles de leurs ami.es. C’est à vous de répondre le plus honnêtement possible.

  • Inutile de dire que votre modèle familial est idéal, exceptionnel et que tout les enfanst du monde seraient prêts à se rouler dans la boue en slip pour avoir le même !
  • Inutile non plus de lister en 87 points vos galères, vos sacrifices et vos doutes !

Selon leur âge, saisissez l’opportunité de leur offrir une réponse sur les circonstances qui vous ont conduit.e à devenir parent solo.

Est-ce un divorce ou une séparation ?

Êtes-vous veuf/veuve ?

Est-ce une toute autre raison ?

Quelles que puissent être les circonstance, vos enfants méritent de connaître la vérité et de comprendre votre cheminement (qui est également le leur).

Il n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails si votre histoire est empreinte d’une grande violence et il n’est pas recommandé non plus de dire du mal du second parent (même si vous avez d’excellentes raisons de lui en vouloir).

Vos enfants ont besoin d’honnêteté de votre part car vous êtes l’adulte référent. Vous montrer vulnérable, sensible et honnête renforcera le lien de confiance avec votre enfant.

12. Vos Enfants sont des Enfants !

⭐ L’absence d’un.e partenaire de vie peut vous pousser à vous reposer de manière trop importante sur vos enfants. Mais même s’il est normal que vous les responsabilisiez, votre enfant n’a pas à jouer le rôle d’un second adulte à vos côtés.

Les enfants (et les adolescents) n’ont pas la maturité nécessaire pour comprendre toutes les subtilités des relations entre adultes et souffriraient d’avoir à endosser un rôle qui ne leur correspond pas.

Vous vous sentez frustré.e que votre enfant ou votre ado ne prenne pas toujours d’initiative, ne fasse pas sa part à la maison, ne comprenne pas ce que vous ressentez ?

Vous en avez le droit. Mais votre enfant reste un enfant. Votre ado reste un ado.

Un enfant à qui vous pouvez expliquer les choses du reste :

  • Dressez une liste des tâches ménagères qui lui incombent pour vous aider
  • Parlez lui de vos émotions en tenant compte de son âge et de son statut d’enfant. Il n’est pas question de le culpabiliser de votre situation ou à l’inverse d’en faire un confident.

N’oubliez pas qu’il y a d’autres adultes autour de vous. Ne restez pas isolé.e, même si vous souffrez.

 

Faites le plein de sourire et d’énergie positive en lisant 78 mots d’enfants drôles et attendrissants. De la Joie en barre : c’est ici !

13. Trouvez d’autres Référents
pour votre Enfant

⭐ Certains enfants peuvent ressentir le besoin d’avoir des modèles différents de leurs parents, à plus forte raison lorsqu’ils vivent avec un parent unique.

Un.e ami.e proche, un oncle, une tante, un parrain, une marraine… peuvent jouer se rôle. Celui de passer du temps de qualité avec votre enfant et de construire une relation de confiance.

Cet.te adulte pourra lui apporter d’autres moments de joie et de partage que ceux que vous offrez déjà à votre enfant. Cela l’aidera à grandir en restant ouvert à la diversité et la multiplicité des points de vue, façon de faire et centres d’intérêt.

 

 

Au delà de cela, à l’âge où l’enfant a besoin de s’identifier à un modèle ou d’aller à contre-courant, vous ne porterez pas seul.e cette responsabilité d’adulte référent.

Enfin, c’est encore une manière de montrer à votre enfant que vous lui faites confiance : il peut vivre librement des moments heureux sans vous. Et que vous ne souhaitez pas l’isoler ni vous isoler de relations affectives autres que celle que vous partagez.

 

14. Montrez à vos Enfants que vous les Aimez

Chaque enfant a besoin de l’affection, du soutien et des encouragements de ses parents.

Quotidiennement.

  • Jouez avec vos enfants
  • Organisez des sorties culturelles ensemble
  • Encouragez un dialogue ouvert, respectueux et constructif
  • Soutenez-les dans leurs passions et leurs projets
  • Remarquez et félicitez chaque réussite, même la plus minime. Testez la technique de la Bille qui Brille afin de valoriser votre enfant.
  • Encouragez leurs efforts, qu’ils réussissent ou non ce qu’ils entreprennent
  • Privilégiez les instants partagés et la consolidation de votre relation plutôt que les cadeaux achetés

 

Être un parent solo est une sacrée responsabilité à endosser. Sans l’aide d’un compagnon ou d’une compagne sur qui compter et avec qui partager les tâches et les dépenses du quotidien, les parents solos ont fort à faire.

Toutefois, grandir dans un foyer monoparental n’a pas d’effets négatifs sur la scolarité ou l’épanouissement. Tant qu’ils se sentent en sécurité dans un environnement stable, les enfants grandissent heureux et s’en sortent très bien dans la vie.

Ces 14 conseils vous aideront à maintenir un équilibre rassurant à la maison pour vos enfants, sans oublier pour autant de vivre votre vie d’homme ou de femme qui a besoin de moments pour soi.

A présent, reparcourez les titres de cet article et choisissez une chose que vous pouvez améliorer. A vous de jouer !

Dites moi en commentaire ce que vous faites déjà et quelle sera la prochaine étape pour vous.

Source : Le Site américain Lifehack

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

POUR INFO 💡 En moyenne, un article = 8 tisanes, 10 verres d'eau (oui, je bois beaucoup !) et 1 tablette de chocolat noir aux amandes.

Si vous appréciez mes articles et que vous voulez me soutenir en m'offrant une tisane et un carré de chocolat, laissez moi un 1€ symbolique ici 😉

Merci du soutien !

🙏

Articles similaires

L’AUTEURE DE CE BLOG

Bonjour et Bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : te libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui t’empêche d’être Zen et Heureux.se en Famille. Te permettre enfin de te sentir bien dans ton corps, ton coeur et ta tête.

Comment je vais t’aider ?

En écrivant des articles approfondis qui placeront ton bien-être en haut de la liste des priorités. Et en te livrant les clés indispensables pour prendre soin de toi durablement.

Au plaisir d’échanger,

Valentine Magnée

PROFITE DE TA VIDEO

Débutez votre cycle de 7 méditations guidées offertes

A découvrir !

ARTICLES POPULAIRES

19 Commentaires

  1. Vie Qautresixquatre

    Quelques conseils de bon sens que j’aurais aimé qu’on me donne quand j’en avais besoin… mais souvent plus facile à dire qu’à faire, tout de même. Le meilleur de tous me paraît être “soyez honnête avec vos enfants”. Cependant, cela implique d’avoir déjà fait un certain chemin pour ne pas être en permanence dirigée par le stress, l’urgence ou l’inquiétude. Les enfants sont de vraies éponges, ils absorbent les émotions de leurs parents même s’ils n’en sont pas responsables.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Tu as raison de préciser que même si certains conseils semblent simples, ils ne le sont pas nécessairement dans l’application. Il s’agit pour chacun d’avancer, un petit pas après l’autre, pour sortir progressivement de l’urgence et du stress chronique et petit à petit s’affirmer en tant que famille avec sa propre dynamique.

      Réponse
  2. Pierre-Favre

    C’est agréable d’entendre ” C’est Faux ! Il y a des difficultés dans tous les schémas familiaux.”. Parce que j’entend trop souvent à mon goût des “oui mais vous, vous avez de la chance parce que ci ou ca” ou encore “c’est pas pareil pour vous parce que ci ou ca”.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Pierre. ET oui, il est toujours facile d’affirmer que l’herbe est plus verte ailleurs ! A mon sens, chaque famille rencontre ses difficultés et doit trouver l’équilibre lui convient.

      Réponse
  3. Thierry

    Bonjour Valentine,
    Merci pour ces astuces. Le rôle de parent est de toute façon compliqué. il l’est encore plus quand on ne peut pas se reposer sur un partenaire “à domicile”. Quoiqu’il en soit, ces astuces sont également applicables pour toutes les familles, même les “bi-parentales”.
    Pour moi, le plus important reste de se soigner soi-même. Avoir la forme et l’énergie pour pouvoir s’occuper des autres, c’est essentiel.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Thierry et merci pour ton point de vue. Absolument d’accord sur le fait que s’occuper de soi est indispensable pour pouvoir ensuite prendre soin des autres. C’est même tout l’objet de ce blog 😉

      Réponse
  4. Marie - japprendsaetremaman.com

    En effet, pour les parents solo (et même pour ceux en couple), le système D avec l’entourage est primordial ! Nous devons nous refamiliariser avec ce troc de services qui satisfait tout le monde au final 🙂

    Réponse
    • Valentine Magnée

      100% d’accord, tout le monde est gagnant et ça peut sacrément alléger le quotidien

      Réponse
  5. Johanna Andria

    Coucou Valentine,

    Le conseil que je retiens: continuer à cultiver une passion. ça nous reconnecte à quelque chose de léger et qui nous fait vibrer. Après on peut en parler avec des étoiles dans les yeux à nos enfants. Parce qu’effectivement, le quotidien de parent, de surcroit de parent solo, peut être lourd.

    Réponse
  6. Nicolas

    Ton article m’a fait sourire car il m’a fait pensé au film “Mariages”, dans lequel la phrase forte qui ressort (peut-être même dans la bande annonce) est : “Le mariage c’est comme une forteresse assiégée, ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans veulent en sortir”. N’ayant pas d’enfant moi-même je pense qu’on a tendance à idéaliser la situation des autres mais chacune à ses + et ses -. Tes conseils sont pratiques et pragmatiques, je pense que c’est le fort de ton blog. Bonne continuation.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci Nicolas, effectivement : se recentrer sur le positif de sa propre situation permet d’arrêter d’imaginer que c’est fabuleux chez le voisin. Être heureux de ce l’on a (même si c’est très imparfait) et faire au mieux 🙂

      Réponse
  7. Manal

    Bonjour Valentine!
    Votre article est très intéressant et j’en ai appris beaucoup moi qui ai cette peur que mes enfants ressentent un manquement.

    Je vis seule avec mes 2 fils depuis plus de 6 ans, au fur et à mesure des années, nous avons trouvé notre équilibre et notre bonheur.

    Et votre article me donne de nombreuses idées et me rassure sur le bien-être de mes enfants.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Bonjour Manal,

      La société et l’image véhiculée de la famille “saine et parfaite” avec un papa, une maman, un petit garçon et une petite fille accompagnés d’un chien dans un monospace sur le chemin de vacances… disons que cela peut faire germer de la culpabilité ou de l’inquiétude pour les familles différentes.

      Mais rassure toi, tes enfants se sentiront comblés si vous avez trouvé un équilibre familial qui vous va à tous les 3. Ils savent probablement que leur famille est différente de certaines autres mais ne le vivront pas nécessairement comme un “manque”.

      Merci en tous cas pour ton partage d’expérience

      Réponse
    • Coralie

      Bonjour !
      Très bon article, plein de sens. Chez moi, on invite les copains pendant les vacances ou les week-end, ça permet au parent (s) des copains de pouvoir souffler !

      Réponse
  8. Nicolas

    Je vais transmettre l’adresse de ton blog, à une copine “maman solo” de 2 enfants.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.

Mini Formation de 45 min Offerte

.

➤ 4 Leviers Puissants afin de Maintenir l'Équilibre

dans ta Vie de Famille

.

🔸 Comment Désamorcer les Crises et Tempêtes Émotionnelles ?

🔸 Comment Prévenir l'Épuisement Parental ?

Bravo ! Ta vidéo est en route !

Pin It on Pinterest