Détecter le Harcèlement Scolaire : les 1ers Signes ?

par | Tes Enfants | 21 commentaires

détecter le harcèlement scolaire chez l'enfant

Parents en Équilibre accueille aujourd’hui un article invité sur comment détecter le harcèlement scolaire et comment y faire face en tant que parents.

⭐ Le harcèlement est présent partout, y compris en milieu scolaire.

En France, « ces agressions répétées impactent sensiblement l’enfance et l’adolescence de près de 700 000 élèves environ, toutes catégories sociales confondues » (source enquête victimation 2015 – DEPP).

Un chiffre colossal dont on entend parler régulièrement dans les médias : les campagnes de sensibilisation fleurissent, les témoignages pleuvent et les journaux relatent les cas les plus graves, où certains jeunes arrivent même au suicide.

Pour les associations et les familles, le plus important est de sensibiliser et d’apprendre à détecter le harcèlement scolaire.

Ton enfant en est peut être victime ? Y a-t-il des signes révélateurs ? Comment réagir ? Voici quelques conseils.

 

Qu’est-ce que le Harcèlement Scolaire ?

 

⭐ Il y a harcèlement, lorsqu’un ou des individus imposent à leur victime des violences physiques ou morales, à plusieurs reprises et dans le temps.

Il est question de harcèlement scolaire, lorsque ces agissements ont lieu au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée. La ou les personnes suspectées de violences, fréquentent le même établissement que la victime. Les agressions peuvent également s’étendre en dehors de celui-ci jusqu’au domicile, voire même dans des lieux publics.

Les individus malfaisants peuvent aussi bien être des élèves, que des adultes (professeurs, surveillants…).

 

déceler le harcèlement scolaire

_

6 formes différentes de harcèlement scolaire

 

⭐ Pour détecter le harcèlement scolaire, il est essentiel de comprendre toutes les formes qu’il peut prendre à l’école.

 

1-La violence physique

Au sein d’un établissement scolaire, la violence physique, soit tous gestes de méchanceté gratuite sur le corps d’une personne, se manifeste par des agressions physiques comme des coups d’épaule, de poings, de pieds, le fait de faire trébucher volontairement l’écolier. Parmi les exemples concrets, on trouve également les jets d’objets en classe (stylo, gomme, boules de papier, etc.).

 

2-L’acte psychologique

L’acte psychologique consiste à une intimidation verbale par manipulation en employant des mots blessants, des insultes ou menaces avec pour objectif d’humilier l’élève.

Les propos lancés sont souvent basés sur la silhouette et le physique (taille, poids, couleur de peau, port de lunettes, problème d’acné). Les sujets de moquerie peuvent aussi venir de l’état de santé, comme un enfant ayant des TOC ou atteint d’une maladie.

 

3-L’agression sexuelle

L’agression sexuelle implique un contact entre le harceleur et la victime. L’acte peut être commis sous contrainte, violence, menace ou surprise. Cela peut se manifester par l’attouchement physique sous les menaces comme forcer à sortir avec un élève, embrasser de force, toucher l’entrejambe durant le cours de langue vivante.

 

4-Le cyber-harcèlement

On parle de cyberharcèlement pour désigner des faits réalisés ou publiés sur le Web et le plus souvent sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter. Il est également employé lors d’envois incessants de SMS, d’appels ou de mails avec but de nuire au respect de la vie privée du bouc émissaire.

Cela peut prendre la forme de commentaires avec des propos humiliants, de vidéos d’agressions, de montages visant à faire circuler des rumeurs sur la victime sur la toile.

 

comment se manifeste le harcèlement à l'école

 

5-L’intimidation sociale

Il est beaucoup plus difficile de détecter le harcèlement scolaire avec cette forme d’attaque. L’écolier est persécuté jusqu’à ce qu’il se retrouve esseulé. Le comportement de ses harceleurs le force à se créer un isolement social.

Comment font-ils ? Cela peut commencer par l’exclusion dans les équipes de jeux lors des récréations. Les agresseurs développent des jeux avec but d’intimider et d’humilier socialement leur victime.

Des mensonges à son égard sont à l’origine de rumeurs circulant dans les couloirs.

 

6-Le mime harcelant et menaçant

Ce style d’attaque fait aussi partie des formes de harcèlement scolaire. C’est une autre alternative à l’intimidation sociale.

L’écolier est harcelé par des gestes mimés sans voix de ses mauvais camarades.

Voici quelques exemples de mime harcelant et menaçant :

  • le geste du pistolet ;
  • le mouvement de doigt tranchant la gorge ;
  • la forme d’un coup-de-poing ;
  • les gestes obscènes.

 

geste du coup de poing menaçant - harcèlement scolaire

_

Les conséquences du harcèlement scolaire

 

⭐ Les répercussions du harcèlement sur un enfant et un adolescent peuvent être très graves.

  • À long terme, il grandit avec une peur et une fausse idée de sa propre image qui peut créer une timidité étouffante. Le harcèlement scolaire amène à une autodestruction de la jeune personne.
  • L’enfant affecté se dirige vers un décrochage scolaire et, dans les cas les plus graves, vers une déscolarisation voire une désocialisation.
  • Sa confiance en lui est au niveau le plus bas.
  • Les conséquences peuvent même mettre en péril son état de santé (anxiété, dépression, maux de ventre répétitifs, perte ou prise de poids, lumbago…).

Pour les parents aussi les conséquences sont dures.

  • En premier lieu, les parents se trouvent souvent désemparés devant cette situation et ne savent pas comment agir.
  • Ensuite, les émotions se bousculent : culpabilité, angoisse, offense ressentie à cause de l’enfant qui refuse de bénéficier d’une bonne école, troubles dus au changement de vie sociale…
  • Enfin, le coût de traitement n’est pas neutre non plus pour la famille : adaptation des organisations (voire du travail pour plus de présence à la maison), prise en charge psychologique, cours particuliers, etc.
parents qui font face au harcèlement scolaire

Comment détecter le Harcèlement Scolaire ?

⭐ Ce mal-être est difficile à repérer par les parents. Il y a peu de signes avant-coureurs et l’enfant n’arrive généralement pas à s’exprimer facilement sur cette violence.

Par peur de représailles, honte ou volonté de se débrouiller seul, il cherchera plutôt à minimiser les faits ou à se renfermer sur lui-même.

_

Les signes qui doivent t’alerter

 

⭐ Sans dramatiser ni minimiser les faits, des changements de comportement peuvent aider à détecter le harcèlement scolaire :

  • son envie d’aller à l’école est restreinte : il râle, invente des excuses, voire s’en rend malade (maux de ventre et de tête, nausées), il pleure ;
  • il change ses habitudes : te demande soudainement d’être accompagné jusqu’à la grille de l’école ou préfère que tu viennes le chercher à la sortie de l’école au lieu de prendre le bus ;
  • il est de plus en plus irritable voire agressif ;
  • son argent de poche s’évapore : il en demande soudainement plus ;
détecter le harcèlement scolaire chez l'adolescent

_

Des alertes plus marquées

 

⭐ Sois particulièrement vigilent.e si tu observes :

  • qu’il s’isole de plus en plus : à la maison dans sa chambre mais aussi en société (il refuse d’inviter des camarades de classe à sa fête d’anniversaire ou il arrête sa passion du jour au lendemain sans raison valable) ;
  • des troubles du sommeil et/ou de l’alimentation : il a de plus en plus de mal à se lever le matin, il est épuisé et perd son appétit ;
  • que son corps présente des marques de blessures (bleus, bosses) ;
  • que son matériel est détérioré ou pour les plus grands, il a besoin de le renouveler très souvent ;
  • que ses notes et sa moyenne scolaire sont en baisse continue et inhabituelle ;
l'isolement et la dépression à cause du harcèlement scolaire

Que faire en cas de Harcèlement Scolaire ?

⭐ Si ton enfant présente certains des signes cités ci-dessus et que tu penses qu’il subit du harcèlement scolaire, il va falloir agir pour le protéger.

_

En tant que parent, ton premier rôle est d’ouvrir le dialogue

 

⭐ Ta fille ou ton fils regorge d’excuses pour minimiser son comportement et se désigne à chaque fois comme fautif ?

C’est le moment d’approfondir l’enquête pour connaître la source exacte de tous ces changements soudains et troublants.

Mais comment éviter une réponse fermée du genre « je ne sais pas » ou « non » ?

En lui posant des questions ouvertes l’incitant à parler de ses sentiments et en instaurant un climat de confiance et de sécurité.

C’est plus facile à dire qu’à faire, certes…

Voici quelques idées pour bannir les questions banales comme « ta journée s’est bien passée ? » ou « ça va ? ».

Les exemples de questions ci-dessous sont à adapter selon l’âge de ton enfant :

  • qu’est-ce que tu as préféré faire ou étudier aujourd’hui à l’école ?
  • si tu pouvais changer les règles de ton établissement, quelles seraient-elles ?
  • si du jour au lendemain, on doit déménager, serais-tu triste de ne plus voir tes amis de l’école ?
  • est-ce que quelqu’un t’embête à l’école ? (et non « on ne t’embête pas, au moins ? »)

Pense aussi à adopter le « je » à la place du « tu ». Par exemple : « je te trouve agressif » plutôt que « tu es agressif ».

Selon les réponses reçues, à toi d’analyser et de pousser des questions plus précises et d’inciter ton enfant à te parler sans le brusquer.

écouter et soutenir son enfant quand on a détecté le harcèlement scolaire

 

Parle-lui de tes inquiétudes en le rassurant, lui prouvant ainsi que tu es à son écoute et que tu es là pour l’épauler et l’aider.

Tu peux aussi lui suggérer l’aide d’un proche : un cousin, un voisin, un oncle, un ami… Ton enfant arrivera peut-être à se confier plus facilement à une autre personne extérieure du domicile.

Même si ton enfant ne veut pas parler, il est vital qu’il se sente protégé et écouté.

_

Stopper le harcèlement scolaire en avertissant les bonnes personnes

 

🔴 Où trouver de l’aide ?

  • la ligne nationale gratuite “net écoute” : 0800 200 000 ;
  • le 30 20, numéro vert gratuit “non au harcèlement” ;
  • les associations pour la lutte contre le harcèlement à l’école, comme l’association HUGO.

Avertir l’établissement scolaire

En préambule, il est important d’expliquer à ton enfant qu’il peut parler sans crainte, que les adultes sont là pour l’aider à stopper les violences.

Prends ensuite rendez-vous avec le directeur ou la directrice de l’établissement scolaire. Expose les faits de manière factuelle et détaillée.

L’équipe éducative doit ensuite adopter des mesures pour protéger ton enfant.

protection du harcèlement scolaire par l'équipe éducative

_

En tant que parent, préserve-toi et reste à l’écoute de tes émotions

 

⭐ Pour mieux affronter la situation, il est indispensable que tu sois fort. Mais fort ne veut pas dire que tu doives t’oublier et ignorer tes propres émotions.

Au contraire, il faut les affronter pour les assumer et ainsi faire face. Si tu pers toi aussi pied, il sera alors plus difficile d’aider ton enfant.

Déjà, il est inutile de culpabiliser de ne pas avoir vu sa détresse et son appel à l’aide dès le premier signe. Il est difficile de détecter le harcèlement scolaire.

Ensuite, ne fais pas taire tes émotions. Tu dois plutôt les identifier pour mieux les gérer :

  • tu culpabilises ? >> du soutien ici
  • tu éprouves de la colère face à l’injustice ?
  • tu as honte de ne pas être là, à chaque instant pour protéger tes enfants ?
  • tu es agacé à l’idée que ton enfant n’arrive pas à s’exprimer facilement ?
  • tu es triste de te sentir impuissant ?
  • tu as peur pour ton enfant ? >> on en parle ici

N’hésite pas non plus à en parler pour libérer la honte et chercher du soutien.

Dans bien des situations, on se sent moins seul en découvrant que des proches ont déjà été confrontés à la situation.

 

Sans prétention, voici ma technique à moi pour accueillir mes émotions. En espérant qu’elle t’aide, toi et ton enfant, à traverser cette période difficile.

se soutenir mutuellement en cas de harcèlement scolaire

_

Accompagner son Enfant dans sa Reconstruction

 

⭐ Si ton enfant a subi du harcèlement scolaire, il sera nécessaire de l’encourager et l’accompagner dans sa reconstruction mentale.

Il faut lui redonner confiance en lui et doper son estime de soi.

Ton enfant va avoir besoin de toi, mais également de professionnels comme les psychologues qui sont là pour l’aider à surmonter le choc émotionnel.

La consultation d’un psychologue permet d’avoir un suivi personnalisé et adapté aux besoins de ton enfant. Le professionnel va l’écouter.

L’objectif sera de restaurer la confiance en soi, de reconstruire des pensées positives, d’apprendre à dire non et stop.

Tu peux avoir recours à un psychologue en ligne ou en cabinet.

 

 

Ton enfant a été victime de harcèlement scolaire ? Toi-même, tu en as été la cible dans ta jeunesse ?

Partage ton témoignage en commentaire ci-dessous, ton histoire ou tes conseils bienveillants pour nous aider à détecter le harcèlement scolaire et à y faire face.

-

Cette page t'a plu ? Partage-la !

L’AUTEURE DE CE BLOG

Bonjour et Bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : te libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui t’empêche d’être Zen et Heureux.se en Famille. Te permettre enfin de te sentir bien dans ton corps, ton coeur et ta tête.

Comment je vais t’aider ?

En écrivant des articles approfondis qui placeront ton bien-être en haut de la liste des priorités. Et en te livrant les clés indispensables pour prendre soin de toi durablement.

Au plaisir d’échanger,

Valentine Magnée

LA CHAÎNE YOUTUBE

 

​Télécharge le Coffret des Parents en Équilibre

​pour Transformer ta Vie de Famille

ARTICLES POPULAIRES

21 Commentaires

  1. Lucie

    C’est un effet un sujet très important et préoccupant. Et en tant que parents, nous ne sommes pas toujours lucide sur le comportement de nos enfants. Et une fois les fais découverts, nous nous sentons coupables de ne pas les avoir vu avant. Il faut également se “pencher” sur le harceleur.se car c’est souvent un signe de mal-être également de ce côté.
    Je vois qu’au collège, ils sont de plus en plus sensibilisé sur le cyber harcelement, ce qui permet d’en parler entres eux plutôt qu’avec les parents.

    Réponse
  2. Nicolas

    Un article sur un thème qui personnellement me serre le ventre… Les chiffres que tu donnes sont incroyablement élevés !! Ca fait froid dans le dos. Le pire dans cette histoire c’est que bien souvent les “enfants harceleurs” n’ont pas conscience du mal qu’ils peuvent faire. Pour moi la solution réside avant tout dans l’éducation que donne les parents… C’est là que tout se joue ! Ton article est vraiment, complet (c’est très bien d’avoir mentionné aussi les numéros de téléphone pour trouver de l’aide !!). Merci, Valentine, pour ce très bon article en tous cas sur un problème majeur qui n’est pas près de s’estomper avec les réseaux sociaux 🙁

    Réponse
  3. Delphine

    Merci pour cet article utile et nécessaire. J’ai moi-même vécu du harcèlement scolaire, qui a été je pense déterminant dans mes troubles anxieux qui sont apparus par la suite. Mais il y a des solutions et on peut se reconstruire. On peut même pardonner à ses anciens “bourreaux”

    Réponse
  4. Aline

    Je travaille dans une école et je confirme que c’est un sujet hyper important… D’ailleurs, je suis frappée par le nombre d’élèves qui choisissent ce sujet pour leur travail écrit de fin d’études ! Comme quoi, c’est un sujet qui les touchent de très près et dont ils sont bien conscients. Aux adultes maintenant de faire aussi attention pour aider ceux qui en sont victimes à parler…

    Réponse
  5. Matthieu

    Article très intéressant pour tous les parents ! D’autant plus à l’heure actuelle avec internet (Facebook,…). Merci !

    Réponse
  6. sarah

    Merci beaucoup pour votre article, cette thématique est vraiment importante et elle me touche énormément. Votre blog est une véritable découverte, il est ludique et très complet. Je me suis abonnée à votre newsletter 🙂 Hâte de lire vos prochains conseils. Bonne continuation. Sarah

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Sarah et bienvenue 😉
      Contente que tu te sentes à l’aise parmi les parents en équilibre.
      Au plaisir d’échanger

      Réponse
  7. Astrid

    Merci pour cet article.
    C’est un sujet très sensible car j’imagine que ce n’est pas facile d’identifier que son enfant va mal car “la honte” d’être harcelé/perçu comme faible doit générer un comportement de déni chez l’enfant.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Ou de dissimulation, oui.
      La honte, certes. Mais également la peur de faire de la peine à ses parents, de les inquiéter, leur causer des problèmes.

      Réponse
  8. Delphiane

    Merci pour toutes ces infos. Mon fils vient de rentrer en 6e et j’ai conscience que les problèmes peuvent être nombreux dont le harcèlement justement. Encore merci pour ces conseils!

    Réponse
  9. Lara

    Maman de 3 enfants, je me suis souvent tracassée pour mes enfants à l’école, c’est vrai que c’est grave ce qui se passe. J’ai moi-même quand j’étais prof dans les écoles ai été témoin d’échanges entre élèves pas corrects, il faut les mettre sur le droit chemin, ce n’est pas facile ! Merci pour cet article très complet !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Ayant été enseignante en collège et lycée pendant 9 ans, je ne peux que confirmer. Pour certains élèves, c’est un jeu…

      Réponse
  10. Yamei

    Merci pour ton article. Mon fils rentre au CP cette année, il commence à me dire qu’il y a des garçons qui lui a fait du mal. Tu m’encourage à parler au directeur.

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Oui, il est important de désamorcer cela au plus tôt et que tous les adultes soient au courant pour être vigilants. N’hésite pas à bien écouter ton fils et aborder ce qu’est une relation (une mise en lien) au sens large.
      J’avais écrit cet article sur les relations bourreaux-victimes-sauveurs qui se mettent parfois en place inconsciemment et comment en parler à nos enfants si cela t’intéresse : https://parentsenequilibre.com/triangle-de-karpman/

      Réponse
  11. Wendy

    En tant que parent, c’est une véritable hantise de se dire qu’on peut atteindre à l’intégrité physique ou émotionnelle de mon enfant sans que je sois présente pour le défendre. L’école est un tel lieu de construction qu’une expérience de ce type est difficile à traverser. Dans un sens, je pense que tout enfant est victime de critiques parfois un peu vicieuses de la part de ses camarades (trop gros, trop grand, etc…) mais certains aiment tester leur pouvoir sur les autres sans se rendre compte du pouvoir destructeur de leur geste. Et le fait qu’à présent, cela peut être prolongé hors de l’école sur les réseaux sociaux est vraiment problématique.

    Réponse
  12. Lilly

    Que cet article est important et utile ! Maman d’une petite fille de 2 ans, l’une de mes angoisses c’est de la mettre à l’école… mais malheureusement on ne peut pas tous faire l’instruction en famille et je ne pourrai de toute façon pas la protéger de tout. Le harcèlement est devenu tellement présent et je trouve à la fois tellement difficile à déceler et à endiguer. J’ai peur de passer à côté même si je sais que je ferai de mon mieux pour rester à son écoute. C’est d’ailleurs pour cela que dès maintenant la communication avec ma fille est la chose la plus importante pour moi. Merci pour toutes ces informations !

    Réponse
  13. Maud

    Un très bon article Valentine, ton blog est très agréable à visiter, bravo 🙂

    Réponse
  14. Anne-Christine

    Merci Valentine pour cet article. Nous pouvons être désemparé face aux changements de comportements de nos enfants. cet article permet de nous aligner pour pouvoir être un vrai soutien.

    Réponse
  15. Détélina

    Cela fait froid au dos. Merci Valentine d’essayer d’aider à travers cet article parents et élèves concernés par le harcèlement. Bien souvent les victimes souffrent en silence et ont du mal à accepter de l’aide.

    Réponse
  16. Pierre

    Merci pour cet article qui effectivement nous fait froid dans le dos mais nous donne les moyens de repérer les comportements à risques et de bien réagir pour aider nos enfants à surmonter ces épreuves!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.

Pin It on Pinterest