Sélectionner une page

27 Pratiques Inavouables qui Font du Bien aux Parents

par | Défi, Parents | 37 commentaires

Si je vous parle aujourd’hui de 27 pratiques inavouables qui font du Bien aux Parents, ça ne veut pas dire que je vais vous faire un best-of du Kamasutra (on parlera peut-être un peu de sexualité quand même !).

Pourtant, quand je vous dis qu’on va aborder des pratiques inavouables qui font vraiment du bien quand on est parents, avouez le : Vous pensez à des trucs tordus ?!

Super ! Le cerveau ne fait aucunement la différence entre ce qu’on vit dans ses pensées et ce qu’on vit dans la réalité !

Véridique ! C’est très sérieux comme information.

Et ça signifie que le truc tordu auquel vous venez de penser, votre cerveau croit que vous l’avez peut-être bien vraiment vécu !!

What ?!!!

Allez, j’arrête la torture mentale. C’était juste pour vous dire, chers Parents, qu’il faut parfois s’autoriser à lâcher la bride ! Aussi bien dans ses rêves que dans la réalité !

Même quand on est parent, on a le droit de s’amuser, non ?! On a le droit de faire n’importe quoi (à condition de rester respectueux quand même, hein ! – Oui maman !), faire n’importe quoi qui nous fasse juste du bien.

Et c’est la vocation de cet article : faire du bien aux Parents. En abordant 27 pratiques qui nous donnent la banane et nous rendent heureux !

J’en profite pour saluer Astrid, du site PartageTonBurnOut.fr qui est à l’origine de cette idée d’article puisqu’elle m’a proposé d’écrire sur le thème « Ces pratiques qui vous font du bien ». Challenge que j’ai décidé de relever.

Et si vous êtes un Parent qui a fâcheusement tendance à être un Super-Parent-Fantastique-Qui-Se-Donne-Corps-et-Âme-pour-Ses-Enfants-en-Ayant-légèrement-un-tout-petit-peu-tendance-à-s’oublier, je vous invite à lire son interview consacrée au Burn Out Parental… ça vous donnera peut-être envie d’éviter ça !!

Et donc de prendre un peu plus soin de vous, en vous accordant du temps. Pour vous reposer, pour vous ressourcer, pour vous amuser.

C’est parti pour un tour d’horizon des 27 pratiques inavouables qui font du bien aux Parents !

Pratiques inavouables de Parents – Catégorie 1 : Abandonnez vos enfants !

Une pratique inavouable car culpabilisante pour les Parents

Non, je n’ai pas perdu la raison. Je vous provoque juste un peu !

J’ai attendu les 9 mois de ma fille pour accepter de la laisser une nuit complète chez ses grands-parents… Et j’ai pleuré dans la voiture en partant !!

Même si j’en rigole aujourd’hui, je comprends tout à fait que vous n’aimiez pas laisser vos enfants une soirée, un weekend, une semaine.

Il y a ce poids terrible qui nous accable immédiatement : la culpabilité !

Et si elle pleure la nuit et que je ne suis pas là ? Elle est enrhumée, c’est pas sérieux de la laisser comme ça ! Oh non, et que va-t-elle penser quand ce ne sera pas moi qui viendrai la chercher dans son lit ?

STOP !

J’ai une immense nouvelle pour vous : en tant que papa ou maman de votre enfant, vous êtes important et dans l’absolu, oui, votre enfant a besoin de vous. Mais, vous n’êtes pas le centre du monde, de son monde !! Et il peut vivre plusieurs heures, et même plusieurs jours avec d’autres adultes et d’autres enfants.

Sans vous !

Sans vous… si, si, je vous jure ! Vous n’êtes pas indispensable 😊

Abandonner votre enfant, c’est une question d’état d’esprit !

Abandonner. Abandon.

Ce sont des mots terribles.

Alors je vous propose d’arrêter de les utiliser, d’arrêter de les penser et d’arrêter de vous culpabiliser quand vous confier vos enfants à quelqu’un d’autre.

L’histoire du Petit Poucet, ce n’est pas l’Histoire de votre enfant ! Vous allez venir le chercher et vous lui offrez la possibilité de vivre et grandir sans vous pendant quelques jours.

Oui, c’est une belle façon de montrer à votre enfant que vous avez confiance en lui. Vous ne doutez pas de sa capacité d’adaptation. Vous ne doutez pas de sa capacité à grandir et s’amuser dans un environnement différent !

Voilà, encore une fois, il s’agit de changer de regard sur la situation, de changer votre état d’esprit et de voir tout le positif de cette séparation temporaire.

On parle maintenant du super bénéfice… pour vous ?!

Passer du temps seul(e), sans ses enfants

Si vous en avez déjà fait l’expérience, alors vous voyez tout à fait à quoi je fais allusion.

Ce moment où on rentre chez soi, on ferme la porte, on reste immobile sur le pas de la porte. Et… rien ne bouge dans la maison ! Personne ne vous appelle. Personne.

Le vide. Le silence. Ouah !

Là encore, il y a deux façons de réagir :

  • Rouvrir la porte et retourner chercher ses enfants car ce vide vous fait peur ! (Oubliez ça tout de suite!)
  • Vous exclamer sans retenue : « Oh bordel de f*cking life : merciiiii ! J’aime la vie !!! »

Du temps pour soi

Inavouable là encore quand on est parent de dire qu’on a besoin de temps pour soi. Mais c’est un besoin humain et fondamental !

Allez jeter un œil à la liste de vos besoins fondamentaux dans cet article. Et profitez-en pour faire le point sur les 4 mensonges préférés des parents !

Ce qui est drôle c’est qu’on se sent un peu démuni au départ lorsqu’on a à s’occuper plus que de soi !

Et pourtant, tout est permis ! C’est le moment de faire ce qui vous fait plaisir, tout ce que vous n’avez jamais le temps de faire, et vous êtes le/la seul(e) à savoir ce qui vous convient à ce moment-là !

Du temps en couple

Chez moi, au quotidien, on s’arrange beaucoup avec ma compagne pour se ménager mutuellement des temps de pause individuels.

Quand on dépose notre fille chez ses grands-parents, on en profite donc pour passer du temps à deux.

Et là, c’est assez drôle, parce qu’on ressent également ce côté “démunies”. On a l’impression d’être deux étudiantes qui ont fini leurs devoirs et qui se demandent ce qu’elles pourraient bien faire !

Suggestions de pratiques avouables et inavouables à faire lorsque vous êtes en couple et sans enfant :

1. aller au SPA
2. faire des jeux de société
3. aller vous promener
4. aller au resto ou au ciné
5. faire l’amour dans le salon (j’avais promis de vous parler un peu de sexe!)
6. taper dans google image : “perruque pour animaux” ! Tout à fait hilarant !!
7. enchaîner des épisodes de série toute la nuit
8. manger tout ce que vous interdisez habituellement à la maison
9. aller au ciné
10. faire l’amour sous la douche
11. vous préparer des cocktails maison alcoolisés
12. partir en voyage
13. aller en boîte
14. inviter des amis (sans enfants!!)
15. dormir à la belle étoile
16. faire l’amour dans la cuisine
17. masser et vous faire masser
18. aller faire du sport ensemble
19. aller voir un spectacle
20. aller faire une visite culturelle

Je vous laisse me dire en commentaire, à la fin de l’article, tout ce que j’ai pu oublier…

Et après avoir sagement mis nos enfants de côté quelques instants, je vous propose d’en reparler pour cette deuxième vague de pratiques inavouables qui font du bien au Parents.

Pratiques inavouables de Parents – Catégorie 2 : Disjonctez et redevenez un(e) enfant !

C’est extrêmement facile pour moi de laisser surgir mon enfant intérieur et de jouer avec ma fille, comme si j’étais moi-même encore une enfant !

Mais je conçois que ça puisse vous sembler un peu dingue !

Avant de juger… je vous invite quand même à essayer, parce que ça fait sacrément du bien !

21. Danser et chanter

J’adore danser n’importe comment et chanter (si possible en yaourt, c’est plus drôle) des chansons totalement inavouables !

Illustration. (Merci de ne pas tenir rigueur de la qualité de cadrage à la caméra-girl ; elle était trop absorbée par l’intensité du spectacle pour pouvoir pleinement se concentrer !)

Alors, à quand votre prochaine représentation ?! (Envoyez-moi vos meilleures vidéos à [email protected])

22. Se déguiser

Dans cet article sur la rentrée scolaire, je vous suggère d’organiser un fête complètement barrée pour faire de la rentrée un moment incroyable et drôle pour toute la famille. Lisez l’article.

Se déguiser, c’est vraiment mon truc !

Je crois même que je me déguise plus souvent en étant adulte que quand j’étais enfant !!

Voici quelques photos de notre fête de la rentrée ! Où on a sacrément rigolé !

Ne pas se prendre au sérieux, ça fait un bien fou et c’est une pratique que je vous conseille. Vos enfants adoreront !

23. Écouter des musiques inavouables et chanter comme une star ou avec des accents

C’est mon activité favorite en voiture !

Le CD « D’Eux » de Céline Dion est toujours dans la boîte à gant, prêt à être dégainé. Et comme je le connais par cœur et que ça ne me suffit plus de seulement chanter…

je m’amuse à chanter avec l’accent marseillais, l’accent québecois, ou comme une star qui fait des super vibrato… Bref, il y a beaucoup de variantes et c’est vraiment drôle !

La compil’ des Jean-Michel vous inspirera peut-être 😉

A ce stade, vous commencez peut-être à vous demander si je suis finalement une personne suffisamment sérieuse pour que vous continuiez à lire mon blog.

Alors je vous réponds : oui, il m’arrive régulièrement de disjoncter !

Et si tout ça, c’est trop pour vous, je comprends ! On parle bien de pratiques « inavouables », non ?!

24. Jouer au ninja kid

C’est très simple : jouer à la bagarre de manière un peu excentrique.

Je ne le fais pas en voiture, ni dans la rue, rassurez-vous ! Seulement avec ma fille, sur un matelas, avec plein de coussins.

C’est la bataille. On fait des pirouettes. Des attaques de chatouilles. Des vols planés volontaires (et involontaires). On lévite même parfois !

Bref : un très joyeux n’importe quoi, qui nous fait transpirer de sueur et de bonheur !

25. Jouer aux jeux vidéo

Nous n’avons pas de télé à la maison, pas plus que de jeux vidéo.

Mais quand j’étais ado, nous avions la PlayStation. Et ma sœur et moi adorions quand notre mère venait jouer avec nous.

Alors j’imagine que pour les parents qui aiment ça, ça peut juste être un bon moment partagé avec vos enfants et où vous détendre et vous amuser !

26. Regarder un dessin-animé

Ça n’est qu’à moitié inavouable… parce que tout le monde sait que les Parents aussi aiment les regarder !

Voici une suggestion de dessins-animés pour vous les Parents :

  • Tous les Miyazaki
  • Princes et princesses
  • Coraline
  • Le Tombeau des lucioles
  • Persepolis
  • Brendan et le Secret de Kells
  • Azur et Asmar
  • Fievel et le Nouveau Monde

27. Une histoire en guise de conclusion

Chaque matin, avant de partir à l’école, nous avons un jeu avec ma fille. Le jeu du « On va où aujourd’hui ? ».

La règle est très simple, on décide d’aller quelque part et on y va.

Il y a des matins où on va chez les fées, alors en chemin on ramasse des batons qui nous servent de baguettes magiques pour changer les passants en crapauds dodus.

Il y a d’autres jours où l’on part chez les pirates, alors on ferme notre main pour lui donner la forme d’un tube et on regarde à travers notre longue vue s’il n’y a pas de méchants pirates ou de pieuvres à l’horizon.

Il y a encore d’autres matins où l’on va à la piscine et on nage avec les sirènes ; des fois nous parcourons la jungle ; d’autres fois on se rend à l’école des sorcières, etc.

Vous l’aurez compris, on ne s’ennuie pas en allant à l’école !

Un matin, la tartine entre les dents, ma fille me demande : « on va où aujourd’hui maman ? ». Je lui propose d’aller au zoo mais elle ne veux pas car « les animaux ils sont enfermés et ça existe même pas ».

Alors je lui propose d’aller dans le ciel, dans les nuages ? Ses yeux s’illuminent et elle me dit « ah oui, super, on va aller dans la lune !! ».

“Il faut toujours viser la lune car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles.”

Oscar Wilde

Oscar Wilde avait sans doute l’âme d’un petit garçon de 4 ans pour qui rien n’est impossible et aucun rêve n’est inavouable !

Je retiens de sa célèbre phrase et de l’échange avec ma fille de 4 ans qu’il faudrait tous les jours, nous aussi les Parents, nous demander « on va où aujourd’hui ? ». Et surtout nous assurer que la réponse à cette question nous fasse vibrer les tripes, battre le cœur, scintiller les yeux.

Depuis quand a-t-on oublier de partir le matin en rêvant ? Depuis quand nous interdisons-nous d’imaginer une vie différente où notre rôle nous ferait palpiter, nous exciterait et nous rendrait fiers à chaque instant ?

Chers Parents, vous parler de toutes ces pratiques inavouables n’avait qu’un seul but : vous reconnecter avec cette partie de vous-même qui ne demande qu’à briller, qu’à s’exprimer, c’est partie de vous un peu dingue ou même carrément déjantée, qui a aussi le droit d’exister !

Faites-vous du bien et autorisez vous à vivre ! A vivre en grand ! Et à vivre avec le sourire !

J’ai envie de vous dire que je vous aime fort !

Alors prenez soin de vous 😊

Et partagez dans les commentaires vos pratiques inavouables les plus dingues. Ces trucs simples et fous qui vous rendent heureux !

⬇️ ⬇️ ⬇️

Attention : J’offre un cadeau complètement barré et qui fait du bien au Parent qui me laissera en bas de cet article le témoignage le plus convainquant d’une pratique inavouable et loufoque qui lui a fait un bien fou !

VOTRE AUTEURE

Bonjour et bienvenue !

J’ai créé PARENTS EN ÉQUILIBRE dans un seul but : vous libérer du stress, de la fatigue et de tout ce qui vous empêche d’être heureux en famille, vous permettre enfin de vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête.

En écrivant des articles qui placeront votre bien-être en haut de la liste des priorités. Et en vous livrant les clés indispensables pour prendre soin de vous durablement.

Valentine Magnée

 

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE

Débutez votre cycle de 7 méditations guidées offertes

Participez au sommet petite enfance zen & nature

ARTICLES POPULAIRES

37 Commentaires

  1. Astrid de PartageTonBurnOut.fr

    Merci Valentine pour cet article qui déculpabilise et fait du bien (au zygomatiques) !

    Bon, j’avoue, j’en pratique pas mal de ces pratiques inavouables.
    D’ailleurs demain soir, nous sortons en Amoureux (et avec des amis) pour une soirée escape game et on laisse les enfants à la nounou. Eux ils aiment aussi parce qu’ils se couchent plus tard et jouent avec elle.
    On fait une soirée en couple, une à deux 2 fois par mois et c’est vrai ça fait du bien ! Le mois dernier c’était Aqualand pendant qu’ils étaient chez les grand-parents (oui ! sans les enfants ! c’est vrai, on a un peu honte, mais se retrouver en vieux ados amoureux et ça fait du bien…).
    J’ai créé aussi un challenge qui s’appelle 21 jours pour prendre soin de soi où pendant 21 jours, chaque jour, les participants font quelque chose pour prendre soin d’eux (lecture, méditation, sport,… ) : https://partagetonburnout.fr/21-jours-pour-prendre-soin-de-soi-outil-anti-burn-out/

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Astrid !
      Tu assumes donc tout à fait de laisser tes enfants quelques jours pour toi aussi t’amuser 😉 Félicitations, c’est un luxe que peu de parents s’accordent malheureusement. Ça fait pourtant tellement de bien. Je vous imagine au parc aquatique à vous éclater et à sourire devant tous ceux qui sont là… avec leurs enfants ! Haha

      Réponse
  2. laptitejenniii

    Je pense que je vais devoir prendre plus de temps pour moi… D’ailleurs il faut que je me planifie une journée. Pour ma part je rêve d’une journée où je n’ai à m’occuper de personne du matin au soir 🙂 Et j’ai compris aussi que je dois apprendre à déculpabiliser de “la laisser”. J’ai une personne d’ailleurs qui m’a repris en me disant “votre fille vous ne la laissez pas vous la confiez” Je trouve que ce terme fait toute la différence. 🙂

    Réponse
    • Valentine Magnée

      A quand est programmée cette journée tranquille alors ?!

      Effectivement, “confier” peut-être un terme plus réconfortant mais “laisser” ne me dérange pas. J’y vois du lâcher prise dans le sens qu’on laisse aussi de la liberté à l’enfant, on lui laisse de l’air, on lui laisse la possibilité de s’épanouir autrement et avec quelqu’un d’autre. Mais sans doute l’âge de l’enfant joue-t-il sur cette subtilité. Quand ils sont petits, on “confie” plus volontiers qu’on ne “laisse” et lorsqu’ils grandissent, on apprend à “laisser” 🙂

      Réponse
  3. Maite - Les Supers Mamans

    Hahaha j’ai bien ri 😉 J’adhère à toutes les propositions, et la plus caliente ( tu reconnaîtras laquelle) peut aussi se pratiquer dans d’autres pièces …
    Sinon je comprends aussi la “difficulté” d’accepter de laisser son enfant pour la nuit pour la 1ere fois. Perso, je m’étais “forcée” à le laisser – sautant sur l’occasion d’un déplacement pro-je-nai-pas-le-choix … Il avait 4 mois 😉 Epreuve franchie haut la main , avec les félicitations du jury.
    J’aime beaucoup sinon danser et chanter à fond dans la salle de bain, mon fils fait le choriste ( presque), c’est top 😉

    Réponse
    • Emmanuelle

      Bonjour Valentine,

      Et bien merci pour cet article je le trouve excellent.

      J’ai beaucoup ri et je me retrouve dans cette façon de décomplexer de la vie de parents.

      Aujourd’hui, mes enfants sont bien grand 20 ans, 15 et 11, et nous continuons à décomplexer.

      Réponse
      • Valentine Magnée

        Bonjour Emmanuelle !
        Heureuse d’avoir pu générer du rire 🙂 Il n’y as pas d’âge pour délirer avec nos enfants. J’ai 33 ans et je me déguise encore avec mes parents !! La dernière en date : toute la famille s’est déguisée et équipée d’instruments de musique pour aller chercher mon frère de 22 ans à la gare. Autant te dire qu’il est arrivé incognito B)

        Réponse
    • Valentine Magnée

      Oui, il y a beaucoup d’autres endroits où faire l’amour. Mais je voulais laisser à chaque parent la possibilité de laisser parler sa créativité !! 😉
      Cool le karaoké salle de bain. C’est vrai qu’avec le séche-cheveux en pleine face, on a presque l’impression d’être dans un clip 😀 Haha !

      Réponse
  4. Anne-Christine de CheminsdeNaissance.com

    Merci pour ce super article ! il donne envie de danser et chanter !!
    Ici, on disjoncte régulièrement avec les enfants : chants à tue tête, danses en tout genre 😉
    En revanche, laisser les enfants, c’est plus compliqué… On avance à petit pas 😉

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Anne-Christine !
      Chacun son rythme ! Et effectivement, un petit pas après l’autre, on finit par trouver le juste équilibre : SON PROPORE équilibre 🙂

      Réponse
  5. Olivier Mary

    Hello Valentine,
    J’ai l’impression d’avoir dansé sur la Reine des Neiges 🌲 Quel bonheur, je me sens libéréééé, délivréééééé !!!
    Et dès que j’ai un enfant… je l’abandonne dès que possible, grâce à tes bons conseils 😀
    Tip top article !
    Bonne semaine,
    Olivier

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Olivier ! Contente que tu te sois transformée en Princesse le temps de la lecture 😉

      Réponse
    • Patrice

      Merci énormément pour ce bel article qui donne la pêche.
      Et surtout merci de permettre de déculpabiliser la fonction de parent. C’est un vrai moment de partage bonheur cet article.
      Merci encore

      Réponse
  6. virginie

    Alors je valide le pouvoir de danser sur Disney par contre NON tu n’auras pas de vidéo ;)…D’ailleurs je planque les portables avant 😉 on sait jamais qui pourrait s’en emparer!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Virginie ! Je suis sûre que c’est parce que tu ne te sens pas au niveau de ma prestation 😉 Allez balance nous une danse !!!

      Réponse
  7. Carpentier

    Merci pour cet article qui m’a bien fait rire ! 😀 prendre du temps pour soi quand on est maman, c’est hyper culpabilisant. Sans doute une histoire d’éducation des petites filles qui sont “censées se sacrifier pour leur famille” vieille comme le monde … Et pourtant on se rend vite compte que la seule personne qu’on “choque” en prenant du temps seule, c’est soi-même …
    J’ai commencé cet été en voyageant un peu (un peu! lol la culpabilité revient) seule et cela m’a fait un bien fou !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Sarah ! Contente d’avoir pu te faire rire et de t’encourager à voyager seule, encore plus loin, encore plus intensément 🙂 N’oublions pas qu’avant d’être mamans, nous sommes des femmes.

      Réponse
  8. Arthur Debons

    Whooa quel article ! même sans avoir d’enfant tous ces conseils sont bons à prendre 🙂 Je vais garder ce site en favori pour plus tard 😉
    Tu as l’air de rayonner de positivité et de bonne humeur, c’est très plaisant à lire !

    Arthur

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci Arthur pour ce retour hyper enthousiaste 🙂 La bonne humeur est communicative

      Réponse
  9. Anne-Lise - Grandir en langues

    Génial !!! Je me suis vraiment retrouver dedans ^^ Mon fils n’a que 2 ans mais le dernier moment un peu fou en date a été de faire des sons bizarres avec son harmonica et de danser en même temps sur ce rythme ! Les fous rires à ce moment là nous auraient fait tout oublier 😉
    Merci pour ce partage !

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Hello Anne-Lise, ces moments fous font un bien fou ! Merci à toi également de partager ce moment

      Réponse
  10. Julie

    1000 Mercis pour cet article déculpabilisant à souhait. Pour ce qui est de mes pires pratiques (reine des neiges dans le salon c’est fait mais y aura pas de vidéo…), je laisse mes enfants chez papi de temps en temps pour me faire un marathon séries en pyjama avec de la glace directement dans le pot… Mais chut!!!

    Réponse
  11. Anne-Claire

    Ouiiiiii ! Mettons un peu de folie dans nos vies. Quel article, il fait un bien fou ! Pour ma part, je suis trop contente d’inscrire mon fils à des week-end théâtre (1 par mois). A nous la belle vie ce week-end là !!!!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Super ! Et je suis sûre qu’il est ravie également 😉 C’est gagnant-gagnant !

      Réponse
  12. Cédric

    Quelle dose de bonne humeur ton article. Il est aussi intéressant que drôle, et c’est avec plaisir que je vais continuer à lire les conseils que tu donnes 🙂 Vraiment bravo !!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Cédric,
      Merci pour ce retour enthousiaste et bienvenue parmi les Joyeux Équilibristes du quotidien : nous, les parents qui tentent de continuer à avancer sur le fil de la Vie, dans la Joie et la Bonne Humeur 🙂

      Réponse
  13. Arthur

    Salut Valentine !
    Merci pour cet article très touchant, on se reconnait facilement dedans !
    J’ai de la chance, j’arrive plus facilement que ma compagne à laisser ma fille chez ses grands parents (sans doute parce que j’ai passé 8 mois à la maison avec elle…).
    Merci en tout cas pour ces bons conseils !
    A très bientôt!

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci Arthur pour ton témoignage. Nous sommes tous différents face à la séparation et j’espère que tu aideras ta compagne à s’autoriser cela 😉 Ou au moins à lire cet article !!

      Réponse
  14. Miachon

    Merci Valentine pour cet article comme tous les autres d’ailleurs.
    Pour la part, l’inavouable c’est de me lever parfois un peu plus tôt que mes filles, déjeuner seule dans le silence absolu puis de refaire un p’tIt dej’ avec elles l’air de rien.
    Ce que j’adore aussi faire avec elles, c’est du yoga du rire…à ne plus pouvoir s’arrêter de rire. Du bonheur ! Énormes bisous à vous trois

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Haha, bien vu le double peti dej’! Une forme de yoga du rire intérieur quand tu attaques ta 2e série de tartines, non ?! 😉

      Réponse
  15. Pierre-Favre

    Il y a peu on a laissé nos deux enfants (2 et 4 ans) à une amie, et on s’est retrouvé à deux dans une brasserie comme quand on était jeune ;-). Ca fait un bien fou, et croyez le ou non, c’est la première fois que nos enfants n’avaient pas au moins un de leur parents avec eux. On s’est promis de récidiver 😀
    Pratique (in)avouable avec les enfants?
    Faire conduire mon garçon de 4 ans, lui le volant moi les pédales, dans un champ évidement.
    Casser des vielles vitres parce que c’est rigolo, en mettant une bâche dessus pour éviter les éclats de verres.
    Aller dans le verger du voisin pour lui voler des mirabelles parce que c’est super bon…

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Merci pour ce partage généreux Pierre ! Ma fille de 4 ans conduit aussi dans notre impasse 😉 et il nous arrive, en bonnes gourmandes, d’aller chaparder quelques cerises dans un verger 😀

      Réponse
      • Pierre-Favre

        Les enfants qui conduisent ça me rappel une anecdote avec une de mes anciennes collègues de travail. Elle était choqué que je dise que quand mes enfants seront assez grand pour conduire un scooter, je sois ok pour qu’il le fasse sur un parking avec moi alors qu’ils n’auront pas l’age légal pour le faire 😀

        Réponse
  16. Magali C.

    bien dit, tout ça, car il ne faut jamais oublier que même quand on est parent, on n’en reste pas moins un homme ou une femme à côté : il faut aussi savoir décompresser. On a beau aimer nos enfants, parfois, ça fait du bien de respirer, je pense que tous les parents en ont besoin à un moment donné 🙂

    Moi, le plus gros déchirement, c’est quand mon fils s’accrochait à moi en maternelle, pour que je ne parte pas travailler. Ca me fendait le coeur… mais une fois partie, je me disais “ouff, la maîtresse a pris la relève, maintenant c’est son problème aha… mais bon, je savais qu’il allait arrêter dans 2 min, car ils ont l’habitude avec les enfants, et que nos enfants savent que c’est nous et en jouent pour nous attendrir.”

    Réponse
    • Valentine Magnée

      Salut Magali, et oui nous sommes des individus, des êtres humains et respirer fait partie des besoins fondamentaux, au sens propre et au sens figuré !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez mon livre

"8 clés pour prendre soin de soi, tout en étant parent !"

qui traite de :

 

- comment prendre du temps pour soi et ne plus se laisser engloutir par le quotidien

- comment mettre en place de nouvelles habitudes de vie

- comment se sentir mieux et être heureux(se) en famille

Vous allez bientôt recevoir votre livre.